Médiatude

à la une

« Je me souviens, j’avais fini une émission avec le Pr Owona Nguini, je l’avais appelé pour lui donner les frais de taxi… », Cabral Libii sur SkyOne Radio

Par G.M.
« Je me souviens, j’avais fini une émission avec le Pr Owona Nguini, je l’avais appelé pour lui donner les frais de taxi… », Cabral Libii sur SkyOne Radio

L’ancien journaliste, devenu leader politique, Cabral Libii a tenu ces propos sur les ondes de SkyOne Radio (104.5) émettant dans la ville de Yaoundé. C’était au cours d’un échange avec Thierry Ndo, journaliste sportif.

Ce 14 avril 2022, Cabral Libii a été reçu par Thierry Ndo sur les antennes de SkyOne Radio. Leurs échanges étaient principalement axés sur l’actualité au sein de la Fédération camerounaise de Football. Mais avant d’y arriver, Cabral Libii est revenu sur ses derniers moments dans le paysage médiatique camerounais non sans évoquer des souvenirs

« J’ai toujours dégagé une certaine humilité »

Se targuant de son « humilité », l’ancien journaliste se souvient de son passage à Kora FM en 2014 : « Je me souviens déjà qu’à l’époque, les gens disaient que Kora FM était une chaine qui avait été créée pour saboter Joseph Owona, que Samuel Eto’o était derrière, que les voitures que nous avions étaient pour Samuel Eto’o… », s’introduit-il, avant de faire remarquer qu’il y a « un certain nombre de choses » qui lui sont toujours arrivées, à cause de ses «prises de position ».

Mais malgré cela, le parlementaire dit avoir « toujours dégagé une certaine humilité, une certaine objectivité, qui font que ça a souvent poussé certaines personnes à me faire confiance. Et c’était à peu près le cas avec Kora FM de monsieur Amougou à l’époque ».

Si Cabral Libii affirme avoir peu de connaissance sur la personne de son ancien patron, il ne tarit pas d’éloges ce dernier « En réalité, monsieur Amougou je ne le connaissais pas. C’est-à-dire qu’il ait créé une radio à l’époque, qu’il nous l’ait confié totalement parce qu’on avait la liberté de constituer une équipe et même de fixer les salaires… Il nous a donné deux voitures avec chauffeurs… Il payait même les frais de reportage, le petit déjeuner, les frais de taxi pour les invités. Tous ceux qui sont venus sur notre plateau à l’époque avaient les frais de taxi », fulmine-t-il.

Une générosité qui a laissé des souvenirs dans la mémoire du député « Je me souviens, Pr Owona Nguini à l’époque, on finit une émission, je l’appelle dans mon bureau je lui dis voici l’argent de taxi, il a éclaté de rire. Il a dit, mais, donc ça peut exister à Yaoundé ? », raconte le leader du Parti camerounais pour la Réconciliation nationale (PCRN) sans préciser si le concerné avait validé l’offre.

Articles Similaires