Médiatude

La nouvelle génération de journalistes qui fait bouger la CRTV

La nouvelle génération de journalistes qui fait bouger la CRTV

Médiatude vous présente quelques jeunes journalistes de l’office de radio et télévision nationale. Ils sont pour la plupart âgés de moins de 35 ans et sont vus comme la relève. Vous les avez sans aucun doute déjà écoutés à travers des reportages, ou vus dans des émissions. Nous vous faisons découvrir 10 de ces visages.

Augustin Guizana

Le nouveau chef Po de la CRTV télé est issu de la 17eme promotion de l’institut facultaire des sciences de l’information et de la communication de Kinshasa tutelle académique, de l’institut Siantou Supérieur de Yaoundé en 2013.

Recruté en fin d’année 2014 à la chaîne publique, son premier poste d’affectation c’est à la CRTV Nord-Ouest à Bamenda, ou où il a été nommé 3 ans plus tard chef service des programmes et de la programmation. Un post qu’il va occuper jusqu’au 26 juin 2020.

Les habitués des Fm de Yaoundé connaissent sa voix sur les ondes de la 90.5 FM. Bien avant la CRTV, Augustin Guizana a servi de 2012 à 2014 à radio Tiemeni Siantou. Reporter, il a été également présentateur de l’émission de débat quotidien « 4S » et de la revue de presse dans « Zapresse » et « Policam ».

Augustin Guizana couvre depuis 2016 la crise anglophone dans le Nord-Ouest. Né en 1988, il est l’auteur de l’ouvrage « La Crise Anglophone, Le Drame de émancipation ». Une réflexion qui examine d’un point de vue médiatique la crise anglophone.

En février 2020 lors des Awards des Médias, il reçoit le Prix du Courage. A l’issue d’un sondage mené auprès de 10 responsables de rédaction (Rédacteurs en chef, directeurs de l’information ou coordonnateurs de rédaction) le journaliste, grand reporter de la CRTV, correspondant de la CRTV à Bamenda à cette époque, avait été plébiscité par ses confrères. Il était demandé à ces responsables de rédaction de dire à Médiatude, « quel journaliste a selon eux remarquablement couvert la crise anglophone en 2019 ? ». Leur choix ne devait pas être porté sur un journaliste appartenant à leur rédaction.

En mai 2019 dans le cadre de fête du travail, il reçoit un Prix spécial du Directeur général Charles Ndongo.

Le 26 juin 2020 il est promu chef service politique à la rédaction centrale télé de la Crtv.

Aboubakar Abbo

Les téléspectateurs de la CRTV et les auditeurs du Poste National de la CRTV et de la CRTV Littoral sont désormais familiers des interventions d’Aboubakar Abbo.

Après et un master en communication et 6 mois de formation à l’institut de formation et de conservation du patrimoine audiovisuel de la CRTV (IFCPA) en 2014, il intègre la CRTV. C’est en septembre 2015.

Passionné de journalisme dès le bas âge, le journaliste passé par radio Aurore, la station régionale de la CRTV pour l’Est et Radio Bonne Nouvelle a su enrichir sa carrière à force de travail par de nombreux lauriers. Meilleur reporter de la CRTV en 2018, Prix du DG de la CRTV et meilleur employé de la CRTV Littoral en 2018 et en 2019 sont entre autres ses nombreuses récompenses. Il a également figuré à deux reprises dans le TOP 3 des reporters de l’année aux Awards des Médias ( 2018 et 2019).

Aussi, le présentateur des émissions Le grand journal ( rendez-vous de débat) et Littoral Hebdo Magazine s’est distingué aux côtés des plus grands. C’est ainsi qu’il a passé 35 jours aux côtés d’Ibrahim Chérif, directeur central TV de la CRTV en Arabie Saoudite en 2019. La qualité du travail abattu, a reçu les encouragements et les félicitations du président de la République.

Cette marque de confiance s’est aussi traduite au niveau hiérarchique par de nouvelles responsabilités éditoriales. A 26 ans seulement, il vient d’être nommé chef service de l’édition et de la production des journaux à CRTV News. Il laisse Douala où il a signé régulièrement de grands Zooms et Grands Reportages dans les grandes éditions d’information de la CRTV et dans l’émission Scènes de Presse.

Clavers Pascal Ndanga

Difficile d’aborder l’actualité dans la région du Nord sans y trouver la signature de Clavers Pascal Ndanga. Sorti en 2016 de l’Esstic, il est recruté en août 2016 à la CRTV pour le compte de CRTV NEWS. En quatre années, il a su se rendre incontournable, tant par son travail que par la passion qu’il y met.

Passé par les agences Sopecam et CRTV Est, il fait ses classes dans cette dernière structure auprès d’Elie Homais Ondo. Dès son recrutement, il est mis en perfectionnement à l’IFPCA (Institut de Formation et de Conservation du Patrimoine Audiovisuel), d’où il ressort avec la qualification de journaliste reporter d’images et Multimédias. Il est ensuite affecté à la rédaction centrale, puis à la direction des programmes. Il se fait alors remarquer par ses interventions dans l’émission Bonjour et Bon Week-end où il anime la revue de la presse. En 2017 il est affecté à la station régionale du Nord.

Âgé de seulement 27 ans, l’originaire de la région de l’Est a largement orienté ses productions vers le développement local et la protection de l’environnement. Il anime aussi l’émission « Carte Blanche » qui refait l’actualité dans la région du Nord. Il se distingue aussi sur les chantiers de la CAN dans la ville hôte de Garoua. Dans ce cadre, il avait brillamment couvert la visite de Philemon Yang, Premier ministre de l’époque sur lesdits chantiers. 

Avant la CRTV, Clavers a servi quelques temps à la délégation régionale de la communication pour le centre, puis en tant que réalisateur de l’émission Deutschfreund sur Galaxy FM à Yaoundé.

Il s’est fait remarquer il y a quelques mois en entrant dans le Top 3 des reporters préférés des internautes aux Awards des Médias 2019 organisé par Médiatude. Il était classé 2eme derrière Marcelin Gansop d’Equinoxe TV.

Il ne démord pas d’ambitions. Le jeune journaliste fait partie de ceux qui espèrent se faire une place dans la constellation médiatique du Cameroun.

Emmanuella Mvemnyuy

Emmanuella Mvemnyuy est diplômée de la 15eme promotion de la filière journalisme et communication de masse de l’Université de Buea en 2011. A 30 ans, elle fait partie des journalistes en première ligne au desk anglais à la CRTV.

Elle entre à 25 ans à la Crtv, précisément le 10 septembre 2015. Après avoir obtenu son diplôme à Buea elle va d’abord collaborer avec la CRTV Littoral pendant plus de 2 ans avant d’être recrutée.

En dehors de la CRTV, Emmanuella connait le journal The Post, le seul média qu’elle a côtoyé en dehors de la chaîne nationale.

Après son recrutement, la journaliste sera immédiatement affectée à la rédaction centrale à Mbala 2. Six mois après, elle sera sélectionnée pour la présentation des JTs. Elle va présenter les JT de 7h du matin jusqu’en 2018, lorsque la hiérarchie décide de la placer pour les nouvelles bilingues de midi qu’elle co-présente jusqu’à ce jour.

Emmanuella Mvemnyuy se sent à l’aise à la fois en tant que reporter et présentatrice de JT.

La journaliste est la toute première à animer la rubrique « Revue de presse » dans l’émission « Press Hour » l’un des programmes de débats les plus regardés sur la Crtv tous les dimanches de 12h30 à 13h30.

Elle faisait partie de l’équipe qui a couvert en direct le Dialogue national qui s’est tenu au Cameroun en 2019. On l’a également remarquée lors des « Nouvelles de la campagne » sur la Crtv durant les élections législatives et municipales de 2019.

Franck Evina

Difficile de citer ce nom, sans le coller à la CRTV. Dans les couloirs de la tour de Mballa II, Franck Evina est devenu depuis quelques semaines, l’une des principales voix des JT du week-end à 20h 30.

Formé à l’institut Siantou d’où il sort en 2014 nanti d’un BTS en journalisme dans la 19ème promotion baptisée « Constellation », il intègre par la suite l’ISTAG à Yaoundé, où il sort en 2015 avec une licence dans le même domaine.

Recruté en 2018 à la CRTV, l’histoire d’amour entre les deux semblait déjà tissée. C’est en 2014 qu’il commence à côtoyer la Crtv, notamment la station du littoral où il a effectué quelques stages. Après un autre passage à Mutations de Georges Alain Boyomo, où il sera pigiste pendant 1 an, il décide de rejoindre la CRTV pour un autre stage. Il va revenir à la Crtv littoral. Persévérant, il rejoint par la suite Crtv Sud à Ebolowa pour un nouveau Stage. Et c’est au cœur de la forêt équatoriale que viendra son recrutement dans cette institution en 2018.

Gwladys Lebouda

Si vous êtes un fidèle de CRTV News, vous la connaissez certainement. Régine Gwladys Lebouda, 27 ans et déjà 10 années d’expérience dans le domaine du journalisme. Elle fait partie des visages qui rafraîchissent l’écran de la chaîne d’information en continue du service public.

Son parcours a la richesse de l’excellence. Après son Baccalauréat avec mention à 16ans, c’est à L’ESSTIC qu’elle choisit de se former. Elle intègre la 40ème promotion de journalisme dont elle sort vice major en 2012. Son parcours dans cette école est marqué d’un imposant laurier: Elle y décroche le prix national de la liberté de la presse en mai 2012.

Alors qu’elle est encore sur les bancs en 2010, Gwladys s’exerce à la radio de l’université de Yaoundé 2 « Radio Campus ». En première année, elle réveille les auditeurs tous les matins dans le journal de 7h avant d’aller en cours. Elle effectue durant son parcours académique des stages à la direction de rédaction des magazines de la Sopecam et à la FM 94. L’année 2012 marque le début de son parcours à la CRTV Télé. Elle y entre en tant que stagiaire alors qu’elle est en 3e année. Puis en 2013, y retourne pour un stage professionnel.

Rapidement la finesse de sa plume lui vaut d’être cooptée par l’équipe de scène de presse. Elle devient la doublure de Lucrèce Mebenga pour la revue de presse et signe les portraits du célèbre talk-show dominical.

Avant la CRTV, elle occupe le poste de chef desk culture au sein de l’hebdomadaire News Ébène. Elle fait un bref passage à Vox Africa et au quotidien Le Jour.

En parallèle de ses collaborations à la Crtv, elle décroche un poste confortable de chargée de communication Afrique de l’ONG internationale Fairmed. Après 3 ans, elle délaisse ses souliers d’humanitaire pour répondre au vif appel de sa passion.

En Août 2016 elle rejoint officiellement les effectifs de la CRTV après un concours de recrutement des journalistes Reporters d’images pour la chaîne d’information en continu Crtv News, encore en gestation à cette période. Elle fait plus d’un an à la rédaction centrale de la CRTV puis en septembre 2017, rejoint Crtv News, la chaîne pour laquelle elle a été recrutée. Elle fait partie des pionniers au cœur des essais et simulations de la chaîne.

En interne, On lui confie la gestion du pool économie dès le lancement de la chaîne. Rôle qu’elle assume jusqu’à présent. Parmi ses faits d’arme, la couverture du sommet Russie Afrique a Sotchi, le suivi de la crise des matières premières au Congo Brazzaville, le récent sommet de la CEEAC, la présentation de deux éditions spéciales sur la crise des devises et la zone de libre-échange continentale d’Afrique.

En 2017, elle accompagne le chef de l’Etat en Italie et réalise une série de reportages sur la diaspora camerounaise.

En marge d’un concours littéraire où elle fait partie des finalistes, elle ramène à la chaîne trois documentaires sur l’Ouganda, ses points communs avec le Cameroun et la découverte de la source du Nil.

Retrouvez Gwladys Lebouda dans la matinale d’information Cameroon Daylight de 5h55 à 9h sur les deux chaînes (Crtv et Crtv News) de lundi à Vendredi, mais également dans son émission de grand reportage sur l’économie « Local Cash » diffusée tous les mercredis à 11h10, 17h30, 20h sur CRTV news.

Larry Effande

Encore au lycée dans la filière plomberie, ou en Chimie à son entrée à l’université, rien ne prédestinait Larry Effande à embrasser une carrière dans le journalisme. Et pourtant aujourd’hui, ce jeune journaliste compte parmi les incontournables à la rédaction de la CRTV News.

Né Effande LYONGA Larry Jr., Larry Effande fait partie de la 19 è promotion de la filière journalisme et communication de masse de l’université de Buea. Il obtient son diplôme en décembre 2014 avec brio et est classé 3e sur les plus de 250 diplômés. Et pourtant avant d’entamer son parcours dans le domaine, Larry a été élève technicien plombier et plus tard, étudiant en filière Chimie. Après de nombreuses années à résister au vibrant appel de sa passion, le jeune Larry décide un an après son entrée à l’université de Buea, de refaire la première année dans la même institution mais cette fois dans la filière qui l’attire plus que toutes les autres. C’est ainsi qu’en 2011, il rejoint les effectifs des étudiants en journalisme et communication de masse.

Sa carrière professionnelle débute en 2014 sur «Hi TV» et «Ray Power radio» tous deux émettant dans la ville de Buea. Après cette aventure, il enchaîne son parcours à radio Médiafrique, du célèbre homme d’affaire Bony Dashaco. Dans ce média, il est titularisé à la présentation du journal en langue anglaise.

2016 marque son entrée à la CRTV. Larry est recruté en tant que journaliste après un concours. Il met plus de 20 mois de pratique et d’apprentissage à la rédaction centrale de la chaîne nationale avant d’être officiellement placé dans la liste du personnel choisi pour le lancement de CRTV News. Très vite, sa hiérarchie découvre en lui un potentiel et décide de lui faire passer le casting des présentateurs de Journal télé en fin d’année 2017. Le résultat du jury constitué de journalistes est sans appel mais pas surprenant : il est classé meilleur présentateur du journal en langue anglaise.

Lorsque la chaîne a été lancée le dimanche 28 janvier 2018, les téléspectateurs découvrent le visage d’un jeune homme de 24 ans. Plus jeune présentateur de la chaîne à cette période. Larry voit cela comme un privilège mais surtout un appel à garder de cap, il ne veut pas décevoir. Passionné et travailleur, il accède très vite à des responsabilités dans la chaîne d’information en continue. Sa hiérarchie lui confie le pôle des actualités étrangères, poste qu’il occupe jusqu’à ce jour.

Larry Effande épate par sa jeunesse et au-delà de son professionnalisme, son style vestimentaire fait de lui une des personnalités facilement remarquables au petit écran avec ses tenues orientées vers un style africain. Très souvent sur sa tête, trône majestueusement un chapeau. Un style vestimentaire africain qui contraste cependant avec son accent britannique prononcé.

Sur la CRTV, Larry a été aux commandes de « Our Planet » un programme environnemental, et «Good Deal» sur CRTVNEWS. Les fidèles de la RTV News l’ont plusieurs fois vu aux commandes d’émissions spéciales sur le BREXIT pour ne citer que cela. Son mini documentaire sur les migrants en Asie avec focus sur un ressortissant gambien introduit clandestinement en Chine est certainement l’une de ses meilleures preuves professionnelles. Un élément réalisé en marge de la couverture d’un sommet sino-africain tenu en Chine.

Laurence Okalia

Derrière cette voix imposante que vous avez souvent l’habitude d’écouter au 20h30 d’Adèle Mbala se cache une jeune femme, dont on pourrait difficilement identifier la silhouette. A 24 ans, elle est la plus jeune journaliste à la rédaction centrale de la CRTV.

A la CRTV, Laurence Okalia participe à sa manière à faire évoluer un journalisme en pleine mutation. Passionnée de son métier, elle en développe aussi une vision, celle d’une journaliste qui malgré le contexte camerounais est capable de réaliser ses reportages vidéo et réaliser ses propres montages.

Elle entre à l’Esstic en 2012 dans la 43eme promo et son aventure à la CRTV démarre en 2016 à 19 ans seulement en tant que stagiaire.  C’est aux côtés de la présentatrice vedette du 20h30 qu’elle va faire ses premiers pas dans l’audiovisuel. Son travail va consister à aider Adèle Mbala dans la préparation des chapeaux à travers la réécriture.

A 21 ans elle sera confirmée et mise dans le bain des grands à la chaîne mère parmi des illustres journalistes. Elle est à ce jour dans le club très fermé des jeunes journalistes de sa génération en fonction à la rédaction centrale TV.

Son domaine de prédilection c’est le journalisme d’enquête, à en voir la série de reportages qu’elle propose très souvent. Le 20h30 lui a d’ailleurs fait confiance à travers une rubrique appelée « le feuilleton ». La rubrique est diffusée depuis 2 ans déjà et c’est Laurence Okalia qui l’a inaugurée. Utilisée au service économie et TIC, elle reste disponible pour tout ce qui est enquête.

Comme émission, elle est présente à l’antenne tous les jeudis dès 7h20 pour la chronique TIC. Grâce à sa plume, elle a mis au grand jour le trafic de drogue dans certains lycées de Yaoundé. On a également en mémoire son reportage sur la première femme plongeur de combat de la marine nationale, dénichée à Limbe dans le Sud-ouest Cameroun.

Si la télévision reste son dada, Laurence Okalia connait également la presse écrite. Elle a côtoyé la SOPECAM, qui reste sa première grande aventure dans les médias.

A 24 ans, elle s’est faite une place de choix dans le 20h30.

Lolita Biloa

Lolita Biloa est une jeune journaliste passionnée de voyages. Journaliste reporter, l’enquête est son genre préféré.

Diplômée en journalisme, elle est issue de la 40e promotion de l’Esstic, en 2012.  Par ailleurs elle est également de la promo 2020 en journalisme multimédias de l’Ecole Supérieure de Journalisme de Lille en France

Elle a été recrutée en 2016 à la CRTV après différents stages à Cameroun Tribune en 2010 puis à la CRTV en 2011 et 2012.

En service à la direction des rédactions radio depuis 2016, la reporter est quelques fois présentatrice de journaux tranche matinale du week-end.

Lolita a été finaliste du grand prix international de la radio, URTI 2019. Le Grand Prix International URTI de la Radio récompense des programmes du monde entier pour leurs efforts de recherche et d’originalité.  Il se distingue des autres compétitions internationales par un principe original : chaque année, un thème différent est proposé aux participants et laissé à leur libre interprétation.

Elle est par ailleurs présentatrice d’un magazine hebdomadaire sur l’entrepreneuriat jeune, l’émission « C Mon Job ».

Steeve Tchiega Eke Mbengue

Chef du Pool arts et culture de Crtv News, Steeve est titulaire d’un Bac C. Après des années d’étude en Informatique à l’Université de Yaoundé 1 et en gouvernance économique à l’université de Yaoundé 2, il décide de se réorienter en journalisme.

Journaliste reporter d’images- multimédia, il est diplômé de l’Ecole Supérieure des Sciences et Techniques de l’information et de la Communication, Esstic. Son parcours en informatique ne l’a pas empêché d’être major de la 43eme promotion de journalisme en décembre 2015.

Un an après sa sortie de l’école, Steeve Tchiega Eke Mbengue est recruté à la CRTV News. Il va d’abord travailler à la Rédaction centrale Tv en attendant que la chaîne d’info soit opérationnelle. De Août 2016 à décembre 2017 il va se forger à la rédaction centrale et en décembre 2017 il rejoint CRTV news dont le lancement officiel a eu lieu le 28 janvier 2018.

Il sera révélé en 2017 grâce à une série de reportages sur la disparition de Mgr Jean Marie Benoit Bala. Également auteur d’une série de documentaires majeurs, le journaliste tient les programmes « Chez nous les artistes », un talk-info hebdomadaire, sur les arts et la culture, diffusé les samedis 18h-19h30 sur CRTV news.

A son actif également le programme « Du fond du chœur », le mag des musiques de ceux qui font la scène. On note également le magazine de 6 mins « Ces murs qui nous parlent ». Steeve c’est aussi « Soir au village », un magazine d’opportunité de 13min en hommage à Manu Dibango.

Steeve Tchiega Eke Mbengue fait partie d’un groupe de jeunes journalistes de la CRTV NEWS surnommé par le chef de chaîne, « bataillon d’information rapide » . Selon la hiérarchie, ils apportent une petite plus-value dans la chaîne de production à la CRTV.

Ancien du lycée de Mballa 2, il a également côtoyé l’institut de formation et de conservation du patrimoine audiovisuel de la CRTV.

© Médiatude, Y.M.T. , Y.N. , P.N.

Articles Similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *