Médiatude

Le Rwanda suspend trois médias burundais en exil sur son territoire

Le Rwanda suspend trois médias burundais en exil sur son territoire

En exil au Rwanda depuis la sociopolitique de crise de 2015, les radios RPA et Izamba et la télévision Renaissance, toutes appartenant au Burundi ont été interdites de diffusion depuis Kigali, où elles étaient installées.

Selon des sources médiatiques desquelles Médiatude tient cette information, l’annonce n’a fait l’objet d’aucun communiqué officiel de la part des autorités rwandaises, qui n’avaient d’ailleurs délivré aucune autorisation formelle de diffusion à ces médias.

Sommés de suspendre « avec effet immédiat », la diffusion de leurs programmes, les trois médias supra qui embauchent une centaine de journalistes burundais ayant fui la répression lors des manifestations contre le troisième mandat de Pierre Nkurunziza, en 2015, « se sont immédiatement conformés à cette demande transmise oralement, et ont annoncé dans un bref communiqué l’interruption de leurs programmes », peut-on lire dans Jeune Afrique dans un article y relatif.

Accusés de tentative de déstabilisation des institutions du pays, ils avaient décidé de décamper le Burundi. Malgré l’avertissement des autorités rwandaises en octobre 2020, ces médias avaient continué à émettre. Définitivement, le 24 mars 2021, les autorités sont in extremis, apparues dans leurs locaux pour les obliger d’arrêter leurs activités.

Satisfait, le porte-parole du gouvernement burundais, n’a pas manqué d’exprimer son émotion indiquant que c’est « un pas important » qui s’inscrit dans la bonne direction.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *