Médiatude

RFI contredit Alain Foka, à la suite d’un portrait que lui a consacré Jeune Afrique

Par L.A.O.
RFI contredit Alain Foka, à la suite d’un portrait que lui a consacré Jeune Afrique

La Radio France international (Rfi) a tenu à faire une mise au point sur les propos tenus par Alain Foka. Dans l’article de Jeune Afrique, ce dernier a affirmé que plusieurs membres de la rédaction ne sont pas souvent d’accord avec ses positions contre la France, ce que Rfi dément.

Dans son communiqué, la Radio France international signale d’entame qu’elle n’a pas été contacté « par la rédaction de JA dans le cadre de ce portrait ».

Le média du service public français renseigne qu’ « Alain Foka est une des voix emblématiques de RFI en français depuis de longues années », contrairement à ce que raconte ce dernier dans l’article de Jeune Afrique, scandé par RFI. Dans la publication, il affirme que ses collègues ne sont pas d’accord avec ses positions en faveur de l’Afrique.

Il a même ajouté que « Beaucoup ont refait la conférence de Berlin à leur manière au sein des rédactions, se répartissant les pays alors qu’ils ne disposent pas toujours des clés pour en appréhender les réalités », alors que « Je passe entre 75% et 80% de mon temps en Afrique ; je n’ai pas de vie de famille. Difficile, pour certains, de m’affronter argument contre argument, document contre document…», dit Alain Foka dans l’article.

Des propos que le média français réfutent et affirme pour sa part, « que la qualité des antennes de RFI est constituée de sa grande diversité de points de vue et de compétences complémentaires. Tous les journalistes de la rédaction en sont partie prenante. »

De plus, « Par leurs parcours, tous sont très attachés au continent africain, auquel un service est dédié et sur lequel vit la grande majorité de notre auditoire. Ils en ont une expertise concrète et nourrie de nombreuses missions et reportages. La proximité des équipes de RFI avec le continent s’incarne également par notre vaste réseau de correspondants dans la majeure partie des pays d’Afrique francophone et anglophone, ainsi que nos rédactions en langues africaines installées à Dakar, Lagos et Nairobi », assure Rfi.

« C’est cet ensemble qui fait la richesse et confère sa crédibilité à l’antenne de RFI .», poursuit le média.

Articles Similaires