Médiatude

Aristide Bounah exige des excuses de Charles Ndongo

Aristide Bounah exige des excuses de Charles Ndongo

Dans une correspondance signée ce 12 février 2020 et adressée à Charles Ndongo directeur général de la CRTV, Aristide Bounah, directeur général de la plateforme Afrik-Inform dénonce l’utilisation abusive de contenus de son média par la chaîne nationale et exige des excuses de la part de la chaîne de la tour de Mballa II.

« Je sollicite de votre part des excuses écrites et une promesse ferme de ne pas récidiver ». C’est sur ce ton ferme, qu’Aristide Bounah, directeur général de la plateforme média Afrik-Inform a exigé un mea-culpa de la CRTV. Ceci est dû à une utilisation « sans approbation » des contenus d’Afrik-Inform dans ses éditions de journaux du soir le 8 février dernier. Dans cette séquence, le reporter de la CRTV reprend alors une réaction de Didier Drogba au sujet de la réussite du CHAN 2020, réaction portée sur une affiche Afrik-Inform. Un acte qui selon les lois en vigueur au Cameroun est condamnable. Ce que rappelle d’ailleurs Aristide Bounah : « une telle attitude va à contre-courant des règles d’émission des canaux de communication de nos supports et du respect de la pensée de ses concurrents ».

Le retour du Boomerang sur la CRTV

À l’aube du CHAN 2020, une querelle entre la CRTV et Afrik-Inform avait déjà fait écho sur la toile, après notamment l’interdiction par la CRTV de la reprise du signal de la compétition par Afrik-Inform et d’autres chaînes web. Ce que Aristide Bounah rappelle d’ailleurs à son homologue « il n’est d’ailleurs pas superflu de vous rappeler que quelques jours avant le début du championnat d’Afrique des nations (CHAN) que vient d’abriter le Cameroun, vous nous avez saisi de façon cavalière et à travers les réseaux sociaux d’une correspondance nous interdisant sans raison apparente toute utilisation sans autorisation expresse des images de la compétition diffusées par la CRTV ». Constat qu’il fait avant d’ajouter : « aussi apparait-il incongru que vous ne vous astreignez pas vous mêmes aux préceptes dont vous vous faites le chantre lorsqu’il s’agit des médias privés ».

L’extrait que conteste Afrik-Inform à la CRTV

Articles Similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *