Médiatude

à la une

Bouba Ngomena : « je note une incohérence entre les propos de Rigobert Song et ceux de Samuel Eto’o »

Par Y.N.
Bouba Ngomena : « je note une incohérence entre les propos de Rigobert Song et ceux de Samuel Eto’o  »

Au terme de la première conférence de presse du sélectionneur Rigobert Song où il a délivré sa liste des joueurs devant participer aux deux rencontres amicales face à l’Ouzbékistan et à la Corée du Sud ce 12 septembre, le journaliste en service à Canal 2 s’est confié à Médiatude.

Ce lundi 12 septembre 2022, la presse nationale et internationale était conviée au siège de la fédération camerounaise de football pour le premier point de presse de l’ère Rigobert Song, depuis sa nomination à la tête de l’encadrement des Lions Indomptables. A cette occasion, le manager sélectionneur des Lions Indomptables a livré la liste des 26 joueurs devant faire partie des deux matchs amicaux du mois de septembre face à l’Ouzbékistan et à la Corée du Sud. C’était aussi l’occasion de s’expliquer sur des choix et sur la question des binationaux et de l’absence de quelques cadres de l’équipe. Les échanges qui auront été bref, ont permis à certains professionnels de la presse présents de se satisfaire sur certaines questions, mais aussi de relever des aspects de discours.

C’est le cas de Bouba Ngomena, journaliste en service à Canal 2 International qui tout en saluant l’initiative de ce premier point de presse a évoqué ses réserves, face au discours du sélectionneur des Lions Indomptables sur le statut de certains cadres en équipe nationale, ramant à contre-courant des déclarations du président de la fédération Samuel Eto’o : « « Je sors avec un arrière goût des déclarations du sélectionneur, qui rame à contre-courant des déclarations du président qui a dit que personne n’a sa place assurée au sein de cette sélection pour le Qatar. Mais le coach nous fait croire que Ngadeu, Zamba Anguissa, eux on a plus besoin de les voir, ils sont déjà sélectionnés. Je note cette incohérence là de l’entraîneur, par rapport aux déclarations du président ».

Un avis bien tranché, qui pourrait certes faire polémique selon certaines observateurs, mais qui aurait le mérite d’être juste. Au micro de Médiatude, Chouamo, journaliste en service à Canal 2 International estime lui cependant que le sélectionneur est dans son droit, étant le responsable de la sélection nationale, et que cela ne pourrait relever d’une divergence de vuen. Globalement, la communication du sélectionneur est plutôt saluée par Francis Bonga, team press de la sélection nationale A prime, également interviewé par Médiatude.

Articles Similaires