Actualités

Constant Ekolè, un ancien d’Equinoxe TV, rejoint la chaîne de la présidence du Cameroun

Constant Ekolé, notamment passé par Equinoxe Tv et la défunte chaîne Bnews 1, est désormais en service à PRC Tv, la télévision de la présidence de la République. Le journaliste a présenté en compagnie d’Albert Njie Mbonde l’émission spéciale 41 ans de pouvoir de Paul Biya.  

Certes Médiatude ne sait pas encore depuis quand, il y est, mais le journaliste politique, a été aperçu à l’antenne de la chaîne d’Etat PRC TV, en compagnie d’un des journalistes de la Crtv Albert Njié Mbonde. Les deux hommes ont présenté l’émission spéciale « 41ème anniversaire de l’accession à la magistrature suprême » de Paul Biya, dont la diffusion a été annoncée pour le 6 novembre 2023, sur les antennes de la télévision d’Etat, par le directeur du Cabinet civil, Samuel Mvondo Ayolo, dans un communiqué publié le 5 novembre 2023. 

Dans le programme que la chaîne du Palais de l’Unité, diffuse en boucle, Constant Ekolè, en compagnie de son désormais collègue d’expression anglaise, modère « le grand débat intitulé: ‘Paul Biya : que de défis relevés en 41 ans !’ », annoncé toujours par le ministre Samuel Mvondo Ayolo, dans son communiqué. Un débat, structuré « en quatre panels, à savoir : politique, économie, société et diplomatie », réunissant tour à tour « une vingtaine d’invités d’envergure ». 

Un ancien d’Equinoxe Tv, chaîne très critique du pouvoir en place ! 

À noter que Constant Ekolè, rejoint cette chaîne d’État après la fermeture brusque de la chaîne Bnews 1 en fin janvier 2022, soit seulement un an après son ouverture. Au sein du « Tam-Tam du continent », Constant Ekolè a présenté l’émission de débat « Mots pour Maux » et l’émission panafricaine « La Tribune du continent » africain. Passé notamment par la chaîne Camnews 24 et la Radio Environnement l’un de ses premiers médias, il faut également mentionner qu’il a travaillé à Equinoxe Tv, la chaîne de télévision de Sévérin Tchounkeu, considéré par certains observateurs comme une chaîne « hostile » au pouvoir de Paul Biya et à son régime.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page