International

En France, l’émission Quotidien accusée de discrimination

Après la prestation en live du gagnant de la « Star Académique »  Pierre Garnier ce lundi 03 juin 2024, sur  la scène de QUOTIDIEN, de nombreux choristes venus l’accompagner se sont insurgés contre le traitement reçu par la production de l’émission. 

Ce 03 juin sur la scène de Quotidien, Pierre Garnier était l’invité de Yann Barthes pour faire la promotion de son premier album « Chaque seconde » et pour l’occasion, il a interprété en direct sur la scène du talk-show son single intitulé « Nous on sait » accompagné d’une troupe de choristes gospel. La prestation a été « grandiose » d’après de nombreux fans mais malgré cette ambiance, de nombreux choristes disent avoir été victimes de racisme de la part des équipes de « Quotidien » et se sont aussitôt insurgés sur les réseaux sociaux. 

« J’étais choriste et la prod de l’émission Quotidien ? Franchement non, revoyez vos bonnes manières et la manière dont on traite les gens » s’est confié une des choristes présente ce jour là sur X (anciennement Twitter). Plus tard, de nombreux témoignages allant dans le même sens ont surgi.

« J’étais parmi les choristes… le racisme qu’on a subi ? Je n’ai jamais vécu ça de ma vie. Une honte. » a déclaré l’utilisatrice (AvecGrace) sur X.

« Pas mon frère qui revient de l’émission en me disant qu’ils ont donné des bracelets noirs (numérotés) à 99% des noirs qui étaient venus chanter avec l’artiste et ils les ont foutus dans une petite salle et ont laissé la majorité des blancs (choristes) sur le plateau. Des bracelets de couleurs noirs ont été seulement distribués aux choristes issus de l’immigration plus précisément les femmes et des hommes noirs » a pu lire Médiatude.

Après cet incident, la société qui produit l’émission Quotidien (Bangumi) n’est pas restée indifférente face à ces accusations.

« S’il y en a plusieurs qui ont été blessés, c’est que c’est une réalité, qu’ils ont vraiment été heurtés. Donc on prend ça très au sérieux et nous allons leur présenter nos excuses. En aucun cas il s’agit de racisme. C’est horrible pour nous d’imaginer que les gens puissent imaginer ça des équipes de Quotidien »

« C’est un immense malentendu de production. Il y a quelques semaines, on a invité Pierre Garnier à faire un live. Comme à chaque fois, on demande aux maisons de disques de travailler sur une prestation un peu événementielle. Sony nous a proposés qu’une chorale de 100 personnes vienne reprendre le refrain avec Pierre Garnier. On a trouvé l’idée chouette donc on a accepté. Sony a alors trouvé ce groupe de gospel de la région parisienne » a expliqué la direction de la société.

Bouton retour en haut de la page