ActualitésReplay

« Il y a des médias qui étaient censés être au SINAC qui ne sont pas là… ce n’est pas normal », s’offusque Dinaly

Lors de la cérémonie de clôture du Salon international de l’Audiovisuel du Cameroun (Sinac), le 24 juin 2023 à Douala, Marthe Ngo Mouaha alias « Dinaly », la patronne de La Télévision du Monde (LTM) a soulevé l’absence de certains médias camerounais à la première édition de cette rencontre professionnelle. 

Même si elle a déclaré être « fière d’être camerounaise » pour exprimer sa satisfaction sur la réalisation de la première édition du Salon international de l’Audiovisuel (Sinac) qui s’est achevée le 24 juin dernier, Marthe Ngo Mouaha, la patronne du groupe médiatique LTM, s’est quand même outrée face à l’absence de certains médias. Une absence qu’elle n’a pas trouvé « normal ».  

« Je ne veux pas polémiquer mais… quand vous regardez comme ça, il y a certaines personnes qui étaient censées être là, mais elles ne sont pas là. Est-ce que c’est parce que c’est une femme [Yolande Bodiong, ndlr] qui a osée ou bien est-ce que c’est parce que ce n’est pas une journaliste qui a osé, on ne comprend pas. Ce n’est pas normal. Vous allez comprendre par vous-mêmes. Quand vous allez bien regarder, vous aller voir de qui je parle, il y a des médias qui devaient être là, mais qui ne sont pas là. Pourquoi ? », a demandé la chanteuse du Makossa à l’assistance. 

Elle a toutefois réaffirmé son soutien à Yolande Bodiong, la promotrice du Sinac. « Donc vraiment sœurette [Yolande Bodiong, Ndlr] Je suis derrière toi, jusqu’à ce qu’un cadavre meurt. Parce que quand tu es un cadavre pour mourir encore c’est quelque chose. Je suis tellement fière ! », a déclaré Dinaly 

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page