Médiatude

à la une

Interdit en Europe, le rédacteur en chef de Suptnik demande à l’UE de « couper internet »

Par Médiatude
Interdit en Europe, le rédacteur en chef de Suptnik demande à l’UE de « couper internet »

La chaine Russe promet de poursuivre son fonctionnement malgré les mesures annoncées par la Commission européenne.

Ce vendredi 27 février, la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a annoncé que des mesures seraient prises contre Sputnik et RT, les accusant de « propager des mensonges » sur la situation en Ukraine.

Les sanctions n’empêcheront pas ces médias de poursuivre leur travail, a déclaré Margarita Simonian, rédactrice en chef de Rossiya Segodnya, dont fait partie Sputnik.

« Suite à l’annonce de l’interdiction faite […] à Sputnik d’émettre dans l’UE, je déclare officiellement qu’aucune personne qui a fidèlement travaillé et continue de travailler pour nous ne sera licenciée dans aucun pays. Nous savons faire notre travail dans des conditions d’interdiction. Ces gens épris de liberté nous y préparent depuis huit ans », a indiqué Mme Simonian sur Telegram.

Le service de presse de Sputnik a aussi répondu en proposant à l’UE de sanctionner l’ensemble d’Internet. « Nous suggérons à l’Union européenne de ne pas s’arrêter à des demi-mesures mais d’interdire purement et simplement Internet », a indiqué le service de presse de Sputnik.

Articles Similaires