Interview

Interview Sidonie Legla Bassong : « Nous aimerons engager dans ET SI ON EN PARLAIT une petite téléréalité »

Dans un entretien avec Médiatude, la présentatrice de l’émission ET SI ON EN PARLAIT sur la CRTV donne les raisons pour lesquelles l’heure de diffusion de ladite émission a changé. Elle donne également les modifications qui ont été apportées et promet aux téléspectateurs un programme avec des « sujets de société les plus intimes ».

Médiatude : Les téléspectateurs de la CRTV ne retrouvent plus l’émission le mercredi après le 20h30 comme d’habitude. Qu’est-ce qui se passe ?

Sidonie L. Bassong : Si l’émission ne passe plus le mercredi après le 20h30 c’est tout simplement une volonté de la hiérarchie, à cause de certains impératifs. Nous comptons sur la fidélité de nos téléspectateurs pour rester des nôtres à 22h05. C’est vrai que c’était déjà un rendez-vous.

Pourquoi ce changement d’horaire ?

C’est une tranche sollicitée par un partenaire commercial pour l’émission Orange Music Legend. Ce programme vient enrichir la grille en divertissement pour le bonheur de nos téléspectateurs qui ont l’occasion d’être avec les stars préférées avant leur talk préféré. Jusqu’en novembre, il en sera ainsi et puis, on avisera. Le principe du changement, je ne vous l’apprends pas, permet de rester dynamique et inventif. Nous resterons surtout attentifs aux désirs de nos téléspectateurs que nous embarquons dans ce nouveau train.

En dehors de l’heure, qu’est-ce qui a changé dans le programme ?

On ne change pas l’équipe qui gagne. Le programme a été très bien accueilli par nos téléspectateurs. Nous pouvons juste l’améliorer en les impliquant davantage. Nous avons pensé qu’il était important de parler des sujets de société les plus intimes comme la sexualité et autres ! Donc nous ne mettons de côté aucune problématique. Nous comptons sur tous nos téléspectateurs qui nous font confiance afin qu’ils viennent partager leurs expériences pour aider ceux qui sont dans la même situation. Nous avons toujours avec nous un médecin de l’âme, notre psychologue qui vient apporter une meilleure compréhension et un éclairage des situations sur le plan comportemental en tant que spécialiste du comportement.

Quelles sont les dispositions qui ont été prises pour permettre aux téléspectateurs d’avoir une émission riche en contenu et bien réalisée ?

Vous savez que la CRTV est une maison de professionnels, donc les téléspectateurs auront toujours une émission riche et très bien réalisée. Nous sommes ouverts aux propositions et remarques pour continuer à mieux servir ceux qui sont notre raison d’être, c’est à dire les téléspectateurs.

Quels sont vos projets pour cette émission ?

Les projets pour l’émission ! Nous aimerons engager dans l’émission une rubrique qui sera comme une petite télé-réalité. Celle-ci va être chargée d’émotions. Je ne vous en dis pas plus !

Qu’attendez-vous du public camerounais et des téléspectateurs de ET SI ON EN PARLAIT ?

Tout d’abord je dis merci à ma hiérarchie qui me fait confiance, je dis également merci à nos chers témoins et à notre cher public. Nous attendons du public camerounais et des téléspectateurs de « Et si on en parlait » en général, de rester fidèles et de continuer à nous faire confiance. Je profite ici pour dire ma grande reconnaissance à tous nos téléspectateurs fidèles pour le soutien et l’amour ! J’invite ceux qui ne sont pas encore fidèles au programme, de s’abonner et je leur dis avec la plus grande assurance qu’ils ne seront pas du tout déçus. Je les aime et que Dieu bénisse notre beau pays le Cameroun !

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page