Médiatude

Interview : Verushka raconte comment elle est arrivée à The Voice France sur TF1

Interview : Verushka raconte comment elle est arrivée à The Voice France sur TF1

La chanteuse camerounaise de 33 ans qui tente une aventure The Voice pour la seconde fois s’est confiée au magazine français Télé-Loisirs. Le huitième talent passé sur la scène de The Voice, ce samedi 25 janvier dit avoir postulé à The Voice France il y a quelques années, avant la version Afrique. Elle raconte son parcours chaotique et comment elle a été déçue par son ancien coach Singuila. Interview

Télé-Loisirs : Pourquoi retenter une nouvelle fois l’aventure The Voice ?

Verushka : Avant The Voice Afrique, j’avais postulé à la version française et je n’avais jamais eu de nouvelles ! Et puis les casteurs m’ont contactée, via Messenger, il y a quelques mois. Je ne m’y attendais vraiment pas. Ce message, je l’ai lu des semaines après son écriture et je pensais avoir loupé ma chance et non ! J’ai réussi à accéder aux auditions à l’aveugle.

Sur The Voice Afrique vous aviez fait un très beau parcours avec Singuila, pourquoi refaire l’émission mais en France cette fois-ci ?

Après The Voice Afrique je ne voulais plus du tout faire de compétition, je voulais faire une carrière solo. J’ai quitté le travail que j’avais dans un cabaret mais malheureusement j’ai été très déçue par l’attitude de mon coach Singuila. Il m’avait fait des promesses qu’il n’a pas tenues. Ça m’a beaucoup blessée.

Pourquoi ne pas avoir tenté votre chance avec un autre artiste ?

Pour être fidèle envers Singuila, j’ai refusé beaucoup de propositions d’autres personnes… Après ce mauvais coup, j’ai passé deux ans dans la galère ! Et puis la notoriété s’est envolée et je suis redevenue quelconque. Quelque temps après, mon père est décédé et je suis morte avec lui. Je suis tombée en dépression, je me suis laissée mourir. J’ai arrêté la musique. Et puis, je me suis relevée et j’ai écrit mes chansons.

Où vivez vous aujourd’hui ?

Actuellement j’ai encore mon visa pour vivre en France mais il faut absolument que j’aide ma famille à changer le cours de sa vie. Après le décès de papa, ma famille n’a pas touché son héritage. La procédure est très longue. Ma maman travaille dans une société de télécommunication, et elle s’occupe seule de toute la famille.

Aviez-vous peur qu’aucun coach ne se retourne ?

Oui parce que connaissant mon pays, je sais que j’en aurais bavé pendant un bon bout de temps. Je n’avais pas droit à l’erreur.

Comment avez-vous fait le choix de votre coach ?

Mon cœur balançait entre Pascal Obispo et Lara Fabian. Je suis fan de Pascal depuis petite, je connais toutes ses chansons. Quand je l’ai vu en vrai devant moi j’ai cru halluciner mais malheureusement il est marié ! (Elle rit).

© Entretien avec Télé-Loisirs

Articles Similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *