Médiatude

« La sortie de Franck Biya le 6 novembre est un stage préparatoire pour la succession de son père », a affirmé Lavoisier Tsapy dans DROIT DE RÉPONSE

Par L.A.O.
« La sortie de Franck Biya le 6 novembre est un stage préparatoire pour la succession de son père », a affirmé Lavoisier Tsapy dans DROIT DE RÉPONSE

Sur le plateau de cette émission d’Equinoxe Tv, diffusée le dimanche 13 novembre 2022, le militant du SDF a donné son regard sur la visite du fils du président de la République dans le Grand Nord, le 6 novembre 2022. Maître Lavoisier Tsapy a estimé qu’il ne devrait plus avoir débat, Franck Emmanuel Biya, est le futur président du Cameroun.

Pour maître Lavoisier Tsapy, les dés sont jetés pour la succession de Paul Biya au pouvoir. Plus aucun doute pour lui, « c’est Franck Emmanuel Biya », son fils qui prendra le timon des affaires quand il ne sera plus à mesure de le faire.

Pour mieux exprimer sa pensée, le militant du Social Democratic Front, a donné une pléthore d’« indices », qui d’après lui, démontre à suffisance que la succession de Paul Biya se prépare sous les yeux des camerounais.

II, a premièrement déclaré que le « le contexte de l’Afrique centrale », était favorable à une passation de pouvoir entre père et fils.

« Au Gabon, le fils a remplacé le père, en Guinée équatoriale, le fils va remplacer le père, il n’y a plus de doutes. Au Congo Brazzaville, Denis Sassou-Nguesso a préparé son fils qui est dans son gouvernement d’ailleurs depuis 10 ans. Il n’y a que la Centrafrique qui semble un peu échappée à cette stratégie bien moulée par la France. Les français ne voudraient pas que le Cameroun fasse l’exception… », a-t-il affirmé.

En deuxième indice, l’avocat Lavoisier Tsapy, a fait comprendre que la date du 6 novembre a une symbolique pour « Paul Biya », d’où les visites répétées de son fils à des autorités traditionnelles pendant cette date.

« Ça ne vous échappe pas que Franck Biya sorte un certain 6 novembre ? Cette date, les gens du Rdpc ne voient pas ça. 6 novembre 2021, Franck Biya est allé rendre visite au Sultan des Bamoun. Pourquoi le 6 novembre ? Pourquoi cette date ? Le 6 novembre [2022], il va au Nord. Il va vous souvenir que… quand Paul Biya prend le pouvoir en 1982, ses premiers déplacements sont orientés dans les chefferies […] il s’en va d’abord prendre les pouvoirs dans les chefferies traditionnelles pour conforter sa présidence et se maintenir au pouvoir », a-t-il rappelé.

Ajoutant que « Maintenant la date du 6 novembre c’est une date qui a déjà été mystifiée au sein du pouvoir, à savoir que quand Franck Biya sort le 6 novembre, on le prépare, c’est un stage préparatoire qu’on lui fait pour prendre la succession de son père, et le fait qu’il se déplace dans les chefferies, ça veut dire qu’il prend les pouvoirs là-bas, comme son père l’a fait quand il a pris le pouvoir en 1982. Il a déjà établi l’axe… ».

Comme autre indice, Lavoisier Tsapy a noté la présence de « la garde présidentielle à chaque déplacement de Franck Biya ».

« À chaque déplacement de Franck Biya, c’est la garde présidentielle qui se déploie. Garde présidentielle, danses folkloriques,… C’est un accueil présidentiel qui est réservé à Franck Biya. La garde présidentielle ne peut pas être au service du fils du chef de l’État. La garde présidentielle c’est pour protéger l’institution, le chef de l’État », a-t-il évoqué avant l’interruption du professeur Edmond Biloa. Le communicant du Rdpc, lui a signalé que la garde présidentielle est aussi au service de la « famille du chef de l’État ».

Articles Similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *