Médiatude

à la une

Le MRC se retire de l’espace médiatique camerounais après les condamnations de Bibou Nissack, Alain Fogue…

Par Y.M.T.
Le MRC se retire de l’espace médiatique camerounais après les condamnations de Bibou Nissack, Alain Fogue…

Le parti que dirige Maurice Kamto annonce qu’il ne participera plus aux débats et autres émissions en télé et radio, apprend Médiatude d’une déclaration du porte parole du MRC.

C’est une décision qui tombe quelques heures après celle du tribunal militaire qui condamne plusieurs militants et cadres du parti à des années de prison. Il y a Alain Fogue et Bibou Nissak qui viennent d’écoper de 7 ans de prison ferme. Les deux hommes ont été condamnés avec une quarantaine de militants de ce parti d’opposition. Les peines de ces derniers varient entre 5 et 7 ans. Des militants du MRC avaient été arrêtés par centaines le 22 septembre 2020, alors qu’ils prenaient part à des marches annoncées pacifiques. Olivier Bibou Nissack avait été arrêté à son domicile et Alain Fogue, alors qu’il se rendait au domicile de Maurice Kamto.

« Dès ce soir nous nous retirons de tous les débats médiatiques. Radios, journaux, télévisions. Aucun représentant du MRC sur aucun médias. Aucun avocat du collectif Sylvain Souop ne doit participer à aucun débat ni faire aucune déclaration sur le dossier. Aucune personne, responsables ou militants ne doit prendre la parole sur le sujet ni donner une interview. » a annoncé Joseph Emmanuel Ateba, le porte parole du parti.

Ce n’est pas la première fois que le MRC fait ce type d’annonce. En novembre 2020, il se retirait des médias pour boycotter à sa manière les élections régionales.

Articles Similaires