Actualités

Liberté de la presse : le Cameroun perd 20 places dans le classement de Reporters sans frontières

Selon le classement 2023 de la Liberté de la presse de l’ONG Reporters sans frontières (Rsf), le pays de Paul Biya, est passé de la 118e à la 138e place, « malgré un paysage médiatique riche ».

« Le Cameroun régresse au classement 2023 de Rsf, en raison notamment de l’assassinat de Martinez Zogo et Anyé Nsoh »

L’ONG attire l’attention du gouvernement camerounais sur l’assassinat de Martinez Zogo en janvier 2023. Elle dénonce le manque de clarté au tour de cette affaire. Les hommes d’affaires Jean Pierre Amougou Belinga, Maxime Eko Eko et Justin Danwe ancien chef du contre-espionnage ont été incarcérés depuis des mois en attendant un procès, mais des soupçons de manipulations entre les différents juges et les hauts responsables ne permettent pas de donner une véritable clarté sur cette affaire, pense Reporter Sans Frontières

En dehors de l’affaire Martinez Zogo, Rsf dénonce également avec la dernière énergie, l’assassinat du journaliste anglophone Anye Ndé Nsoh, qui a trouvé la mort le 7 mai 2023, dans la ville de Bamenda. C’est la raison pour laquelle l’ONG affirme que depuis cette date, il est presque impossible d’exercer sa fonction de journaliste dans cette région du pays.

Par ailleurs, Rsf déplore également une « clochardisation des journalistes camerounais », qui d’après elle, « vivent des mois sans salaire » .

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page