Médiatude

Vers la création d’une radio communautaire dédiée à la protection de la réserve de Waza

Vers la création d’une radio communautaire dédiée à la protection de la réserve de Waza

Le projet financé entièrement par la Banque africaine de Développement (BAD), vise à contribuer à la protection de la réserve de Waza, a appris Médiaude d’un communiqué publié le 31 mars 2021 par l’Unesco, partenaire technique du projet.

Le programme Biosphère et patrimoines du lac Tchad (Biopalt), mis en œuvre par la Commission du bassin du lac Tchad, a lancé à Waza, dans la région de l’Extrême-Nord du Cameroun, un projet de création d’une radio communautaire.

Alors que la réserve de Waza subit depuis quelques années une dévastation de son patrimoine biologique, hydraulique et culturel due au climat et à l’action des communautés riveraines, ce média en cours d’implémentation devra à terme, participer à la transmission des connaissances et au partage d’expériences afin d’encourager les populations riveraines à l’adoption des comportements visant à protéger la réserve.

« Elle (la radio, NDLR) facilite la création de conditions favorables au dialogue entre les communautés, et améliore la dissémination d’informations utiles aux riverains, afin de promouvoir la culture de la paix et contribuer à l’éducation citoyenne », peut-on lire dans le communiqué publié par l’Unesco.

Par ailleurs, Médiatude apprend également que cette radio servira de pont entre les politiques dans la lutte contre la pauvreté et la recherche de solutions pour une paix durable dans cette zone en proie aux attaques de Boko Haram.

Cependant, aucune information ne filtre autour de la date de lancement effectif de la radio. Mais, des informations de notre confrère de la SBBC font état de ce que les équipes du Biopalt ont effectué récemment dans cette zone une visite d’échange et de partage d’expérience, avec les populations locales pour définir l’impact de ce projet sur elles. « Il a été établi que compte tenu du contexte sanitaire actuel, la radio se présente comme le meilleur moyen de sensibilisation des populations », renseigne-t-il.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *