Médiatude

à la une

Amobe Mévégue : Retour sur le parcours et l’œuvre du journaliste émérite décédé ce mercredi

Par S.B.
Amobe Mévégue : Retour sur le parcours et l’œuvre du journaliste émérite décédé ce mercredi

Il aura certainement été l’un des visages les plus représentatifs quand on parle d’hommes de médias camerounais à l’étranger, en France notamment.

Amobe Mévégué est décédé ce 08 septembre 2021 en France, à l’âge de 52 ans, dès suites de paludisme aigu. Il laisse derrière lui un parcours impressionnant qui démarre dans les années 1980 sur Tabala FM, la première radio africaine basée en France.

À RFI, l’aventure démarre en 1994. Il y produisait alors le programme quotidien « Plein Sud », l’une des plus anciennes émissions de la chaîne. Deux ans plus tard, il co-produit « Africa Musica ». C’est l’un des premiers hit-parades des musiques africaines. L’émission capte les attentions et conquis les télévisions nationales à travers l’Afrique puisque diffusée sur Canal France Internationale. En 1998, il lance sa société MVG et produit avec le journaliste ivoirien Joseph Andjou, le film documentaire  » Abidjan on dit quoi ?  » s’intéressant à l’humour à l’ivoirienne.

Il crée en 2000, « Afrobit ». Il s’agissait d’un magazine de presse écrite et à côté, Amobe met sur pied afrobiz.com.

Entre 2002 et 2006, il anime l’émission « Acoustic » diffusée sur TV5 Monde. Un plateau sur lequel il recevait les plus grands noms de la musique mondiale. C’est sur France 24 qu’il se fait connaître véritablement du public profane. Il y présente à partir de 2010, « Le Journal de la Culture musique » de la chaîne internationale. Sur le même canal, il anime en 2014 le magazine mensuel « Africanités » consacrée aux africains qui font la fierté du continent à travers le monde.

Alain Amobe Mevegue, de son vrai nom, était également patron de média. En plus de Afrobiz, le journaliste camerounais était également patron de média. Il était à la tête de la chaîne panafricaine Ubiznews.

C’est une figure majeure de l’audiovisuel que le Cameroun perd ce mercredi, une vitrine pour son pays d’origine dont le peuple entendra la magnifique voix résonner au loin .

Articles Similaires