Actualités

Bruno Bidjang au Tribunal militaire ce 11 avril 2024

Un mois après sa première comparution dans un procès pour « propagation de fausses nouvelles », le directeur général des Médias du groupe l’Anecdote, a de nouveau rendez-vous, ce 11 avril 2024, au tribunal militaire de Yaoundé.

Bruno Bidjang va encore quitter sa cellule de Kondengui ce 11 avril 2024, pour le Tribunal militaire de Yaoundé, là où il pourrait se voir condamner pour « propagation de fausses nouvelles ». En effet, lors de l’ouverture de son procès, le 14 mars 2024, le journaliste avait plaidé « coupable ». Et l’audience avait alors été renvoyée à ce jeudi 11 avril 2024, « pour les réquisitions du commissaire du gouvernement ». Des réquisitions qui devraient déjà avoir trouvé réponse à l’heure qu’il est.

En rappel, le journaliste a été interpellé et mis en garde à vue le 7 février 2024 par le Secrétariat d’Etat à la Défense (Sed), après publication, le 2 février 2024, d’une vidéo de lui sur ses réseaux sociaux dans laquelle il reproche au peuple camerounais son inaction face à la cherté de la vie, en l’occurrence face à l’augmentation des prix du carburant.Par la suite Bruno Bidjang avait été transféré à la prison principale de Kondengui le 23 février 2024 pour un seul chef d’accusation, celui de « propagation de fausses nouvelles », à la grande surprise de tous.À noter que le présentateur de CLUB D’ÉLITES doit également comparaitre pour la deuxième fois ce 15 avril 2024, au tribunal militaire de Yaoundé, dans le cadre de l’affaire Martinez Zogo, où il est inculpé pour « conspiration de torture et d’arrestation et séquestration ».

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page