Figure Médiatique

Sept journalistes camerounais qui ont écrit un livre en 2023

Très connus dans le paysage médiatique camerounais, ces « historiens du présent » ont décidé de consigner des informations à leur disposition pas uniquement dans un article, mais également dans un livre. Durant l’année qui s’achève, ils ont fait parler d’eux en tant qu’auteurs. Médiatude vous refait découvrir les ouvrages mais également le profil de chacun de ces hommes de médias.

Jean Bruno Tagne

Il est l’auteur du livre qui aura probablement le plus fait parler en 2023. Après « Programmés pour échouer » et « La tragédie des Lions indomptables », Jean Bruno Tagne a publié un troisième ouvrage à charge contre Samuel Eto’o le 11 décembre 2023. Intitulé « L’Arnaque », avec pour sous-titre, « Il voulait donner au football camerounais toute sa grandeur », le livre porte sur les 18 premiers mois de l’ex-capitaine des Lions indomptables à la tête de la Fécafoot.

Ancien directeur de campagne de Samuel Eto’o lors des élections à la présidence de la Fécafoot en décembre 2021, Jean Bruno Tagne présente dans ce livre, sa vision sur les coulisses de l’incroyable campagne qui a conduit Eto’o à la tête de l’instance faîtière. Il raconte comment le meilleur buteur de l’histoire du Cameroun, avec 118 sélections et 56 buts entre 1997 et 2014 et meilleur buteur de la CAN remportée en 2000 et en 2002, « manœuvrait avec les politiques, les anciens Lions indomptables et les délégués acquis à sa cause pour remporter une élection difficile », rapporte RFI. Jean-Bruno Tagne revient en outre sur le contrat du Coq sportif qui a été, selon lui, abusivement rompu. Il déplore aussi les mauvais résultats de toutes les sélections nationales. Il assure, toutefois, que quelques points positifs sont à mettre au crédit de Samuel Eto’o : « Il a relancé le football camerounais à travers un championnat qui était très animé. Il y a eu un début de retour du public dans les stades. »

Parmi les figures médiatiques les plus citées au Cameroun, Jean Bruno Tagne commence sa carrière de journaliste en tant que pigiste au quotidien Mutations alors qu’il est étudiant à l’ESSTIC. Il rejoint le journal Le Jour à sa création en 2007 au poste de Chef du Service Sport jusqu’en 2011 lorsqu’il est promu Chef du Service politique, puis Grand Reporter. En 2013, il est nommé membre du Conseil National de la Communication par décret présidentiel et occupe le poste pendant 3 ans. Après près de dix années de carrière dans la presse écrite, il se lance dans la télévision en rejoignant Canal 2 International où il est recruté en tant que directeur général adjoint chargé de l’information ; puis il occupe, en 2017, le poste de directeur général adjoint chargé de la prospective et du développement. En avril 2019, il est limogé de la chaine de télévision. Après plusieurs mois de silence, il revient sur les écrans à travers le media en ligne Naja TV où il présente l’émission « Autant le dire » et occupe le poste de directeur général adjoint.

Georges Alain Boyomo

Le recueil présenté au public le 24 novembre 2023 regroupe 100 chroniques écrites entre 2013 et 2016, et étalées sur 300 pages. Publié aux éditions Éclosion, le livre du directeur de publication du quotidien Mutations reconstitue « le puzzle du mal camerounais ». Le livre est un moyen pour son auteur, Georges Alain Boyomo, de participer à la reconstruction du Cameroun qui connait depuis quelques années, une certaine régression et une dépravation des mœurs qui va grandissant. « L’information qui est contenue dans ce livre permettra d’affranchir le peuple, mais également aux décideurs de prendre les décisions éclairées et structurantes pour l’avenir du Cameroun », avait-il déclaré lors de la cérémonie de dédicace.

Bien qu’écrites il y a environ 7 ans, les 100 chroniques que compte l’ouvrage gardent toutes leur actualité et leur pertinence. « En le lisant, je me suis rendue compte que tout se passe comme si de 2016 à 2023, nous avons passé 7 ans à ne pas avancer. Donc lisons et comparons avec ce qui se passe aujourd’hui. Peut-être que ça va nous donner une chance de ne pas refaire pareil que par le passé », a assuré Chetah Bilé, journaliste en service à la Crtv. Après plus de 24 ans de carrière, Georges Alain Boyomo propose ainsi aux lecteurs une vue détaillée et sectorielle de la gangrène qui envahit la société au fil des jours.

Jeune apprenant, il entre véritablement dans la profession en 1999. À la faveur d’un deuxième stage de vacances à Crtv FM 94, le Rédacteur en chef de l’époque, Jean Francois Nguegan, captivé par son talent, décide de le surclasser. C’est ainsi qu’il intègre la rédaction cette radio où il va exercer comme reporter jusqu’en 2002, sans acte de recrutement. Alors qu’il était stagiaire à la FM 94, il entre à l’Esstic en 2000. École d’où il ressort en 2003 avec une licence en Sciences de l’Information et de la Communication.  Ayant attendu en vain d’être embauché à la Crtv, il se lance dans l’aventure Radio Campus U Y II où il va exercer de 2003 à 2006. Il a d’ailleurs été le tout premier Rédacteur en chef de cette radio universitaire, logée à l’Esstic. En décembre 2006, il est recruté par Le Messager de Pius Njawe et affecté comme chef de bureau grand Nord. En août 2009, il postule finalement à un appel à candidatures à Mutations. Une fois dans la maison, il va gravir les échelons au fil des ans. Il part reporter, chef de rubrique Éducation, chef de rubrique Politique, Rédacteur en chef adjoint, Rédacteur en chef, avant d’être nommé directeur de publication le 30 mars 2017.

Jules Domche

Préfacée par le journaliste Alain Foka, l’œuvre intitulée « Médias comme instruments de politique étrangère en Afrique : Analyse de la guerre informationnelle » de Jules Domche a été publié en juillet 2023. L’ouvrage du journaliste et politologue s’inscrit dans une logique de déconstruction de l’opinion publique qui pense que les médias internationaux présents en Afrique tout comme les Organisations non gouvernementales sont neutres et travaillent généreusement pour l’intérêt des Africains. Il explore en détail « les mécanismes et les stratégies utilisés par les acteurs internationaux pour influencer les opinions publiques africaines ».

Actuellement Directeur Général de VoxAfrica, Jules Domche a débuté sa carrière à la Radio Tiéméni Siantou (RTS). Il est également passé par Canal 2 International détenue par Emmanuel Chatue. Diplômé en sciences politiques de l’Université de Yaoundé II (Soa), l’homme de média a rejoint VoxAfrica en 2009 en tant que directeur pour la région Afrique centrale. Sa trajectoire ascendante l’a conduite aux postes de directeur exécutif en 2013, puis de directeur général en 2015.

Dans le journalisme où il cumule près de 20 ans d’expérience et il compte à son actif plusieurs réalisations. Il a œuvré à la conception et à la présentation des programmes populaires dans les différentes chaînes où il a mis les pieds, et a couvert des événements de grande envergure, à l’instar des sommets de l’Union africaine, des élections présidentielles en Afrique et des sommets des Nations unies à New York.

Guy Bertin Nsigue

Le journaliste sportif a, à son actif, deux livres publiés en 2023.  Après « Capture d’Ecran » publié après la dernière coupe du monde de football au Qatar, Guy Bertin Nsigué vient de mettre sur le marché en cette fin d’année 2023, le livre « Les Cadors, Lumière sur les CAN de football 2019-2023 ». Dans l’essai littéraire à caractère scientifique qui contient 160 pages et est fragmenté en 15 chapitres, le journaliste fait état des parcours, des effectifs, des ratios et des données statistiques de cette compétition.

L’écrivain interpelle les lecteurs sur le fait que le passage de la Coupe d’Afrique des Nations de 16 à 24 pays instauré lors de la CAN 2019 en Egypte, a permis de découvrir certaines nations à l’instar de la Mauritanie. Ce pays est aujourd’hui parmi les 13 sélections régulières sur 54 qui répondent depuis deux éditions (CAN 2019 et CAN 2021) au rdv de la plus prestigieuse fête footballistique du continent. Dans cette short-liste figurent la Guinée, la Guinée-Bissau, le Mali, l’Algérie, le Nigéria, la Tunisie, l’Egypte, le Cameroun, le Ghana, le Maroc, la Côte d’Ivoire et le champion en titre le Sénégal.

Guy Bertin Nsigué est correspondant de la « Radio Sport Info » au Canada et ancien journaliste pour le site d’informations mboafootball et Camfoot. C’est un journaliste sportif ayant les habitudes des compétitions africaines et mondiales de football. « Les Cadors, Lumière sur les CAN 2019-2023 » est son quatrième livre.  Il est également l’auteur de « Les lions indomptables, prévarication et prédation » paru en février 2022, de « L’arche de Noé, glissement providentiel du football camerounais » mars 2022 et de « Capture d’écran, binationaux africains au mondial qatarien » publié en janvier 2023. Tous ces essais ont été édictés par Nnâ Maria à Yaoundé.

Martial Bissog

Le journaliste et homme politique vient d’enrichir la bibliothèque avec le livre « Industrialisez-vous et taisez-vous ! ». Le livre édité par Eclosion, en vente sur Amazon, l’ouvrage de 156 page présente l’urgence et les moyens pour développer le continent africain. « Il est temps d’effrayer la galerie en cessant d’amuser la galerie, on ne développe pas un pays en tournant les reins comme Fally Ipupa, à part ce déhanché légendaire, peut-il faire rêver autrement la jeunesse africaine ? Non il ne peut pas ! Industrialisons donc et dansons moins ou plutôt faisons danser nos méninges ! », peut-on lire sur l’aperçu du livre.

Martial Bissog est un ancien journaliste de Télé Sud et Canal2 International. En 2018 il a tenté d’être prétendant au fauteuil de président de la République du Cameroun avant de laisser tomber. Il n’avait pas finalement déposé sa candidature, préférant à l’époque se limiter au rôle d’observateur. Acteur de la société civile, il a été durant des années, l’un des plus grands critiques du RDPC, le parti au pouvoir, et de ses actions en faveur ou en défaveur de la population camerounaise. Depuis novembre 2022, il est militant de ce même parti.

Cyrille Bojiko

Publié le 7 septembre 2023,  le livre autobiographique « On n’arrête pas le vent » est un moyen pour le président directeur général du groupe Balafon de partager son vécu personnel et professionnel avec ceux qui le suivent, surtout la jeune génération. Étalé sur 132 pages, « On n’arrête pas le vent »  est bien plus qu’un simple livre biographique, c’est un ouvrage pédagogique.

L’œuvre s’appuie sur la vie d’un jeune Camerounais parti de rien pour créer et maintenir un groupe média qui se positionne aujourd’hui parmi les meilleurs dans la sphère audiovisuelle au Cameroun. Ce livre, qui est constitué d’anecdotes et de motivations, présente les leçons de vie d’un entrepreneur audacieux qui possédait une vision à long terme et qui s’est donné les moyens de la réaliser contre vents et marées. Cyrille Bojiko, à travers cet, offre un exemple inspirant à suivre pour ceux qui souhaitent marquer leur temps positivement et se faire un nom dans la mémoire collective.  

Aujourd’hui patron du groupe Balafon Media Group qui comprend la radio Balafon, Balafon télévision et Balafon Media Agency, Cyrille Bojiko a véritablement débuté sa carrière dans les médias autour des années 2000. Il a été animateur à Radio Lumière à Yaoundé entre novembre 1999 à Mai 2000. Titulaire d’un brevet de technicien supérieur en communication d’entreprise obtenu à l’institut Siantou Supérieur en 2001, il va faire un bref passage dans la radio de la même école avant de rejoindre la Crtv en 2002.  

De 2002 à 2006, il a animé des programmes de divertissement sur la chaîne de télévision nationale. Puis, entre 2006 à  2008, l’homme de média a exercé comme chef de service animation et de la programmation musicale à la CRTV FM 105 Douala et Chef de Service Adjoint en charge de la régie d’antenne et des droits d’auteurs. Il a d’ailleurs animé plusieurs émissions à succès à la CRTV notamment, CHAMPIONS, FEUX D’ARTIFICE et TAM-TAM WEEKEND. Toujours à la quête de nouvelles expériences, il quitte la CRTV et rejoint Canal 2 international et Sweet FM à Douala où il va exercer comme animateur et producteur  jusqu’en 2011, année à laquelle il crée Radio Balafon.

Fon Echekiye

Il fait partie des hommes de médias qui s’évertuent à enrichir la littérature sportive camerounaise. Le livre ECHEK’S DIARY de 829 pages publié en juillet 2023 est l’un des éléments dans lesquels on reconnaît le journaliste et l’écrivain.

Il s’agit d’un recueil de reportages qui abordent la vie personnelle et professionnelle de l’auteur lors de son répertoire de couverture de la 6e Coupe du Monde FIFA et de la 12e Coupe d’Afrique des Nations. La centaine de papiers sélectionnée parmi les plus de 5000 histoires écrites par le journaliste pendant son service actif à la Crtv contient les faits et chiffres enregistrés tout au long des trois décennies sa carrière, couvrant ainsi les exploits de l’équipe nationale de football du Cameroun et d’autres grands événements sportifs nationaux et internationaux.

Journaliste de formation, Fon Echekiye a passé la plus grande partie de sa carrière à la Crtv. Connu du grand public par ses réalisations en tant que commentateur sportif, il a été témoin de grands événements sportifs notamment, des coupes du monde et coupes d’Afrique des Nations de football.

Nommé en mars 2011, Chef service des sports et loisirs de la télévision nationale sous la direction de Amadou Valmouké, le journaliste d’expression anglaise avait été affecté à la Radio par une note de service le 16 février 2018. Cette dernière affectation aurait, selon lui, contribué directement ou indirectement à son départ de la chaîne publique.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page