ActualitésFigure Médiatique

Martin Camus Mimb : l’indéfectible soutien de Samuel Eto’o

Sur les réseaux sociaux, le journaliste et analyste sportif n’hésite pas le plus souvent à recadrer les détracteurs de Samuel Eto’o, communiquer parfois sur ses projets à la Fecafoot, ou encore à exprimer son soutien à l’ancien capitaine des lions indomptables.

Depuis son élection le 11 décembre 2021 à la tête de la Fecafoot, le mandat de Samuel Eto’o n’est pas un long fleuve tranquille. Entre critiques, poursuites judiciaires et autres controverses, les actes et décisions du patron de la fédé sont suivis au millimètre près. Dans cette bataille, le président de l’instance faitière du football camerounais reçoit au quotidien des actes en guise de soutien. Le plus en vue sur la toile est celui du journaliste Martin Camus Mimb. A travers ses différentes plateformes numériques, Martin Camus Mimb soutient fermement Samuel Eto’o dans son rôle à la Fecafoot.

Le TAS

Le 15 août 2023, le TAS rendait son verdict dans le bras de fer judiciaire qui oppose la Fecafoot de Samuel Eto’o à certains acteurs du football camerounais. Un verdict qui a été marqué entre autres par la réhabilitation de la Ligue professionnelle de football, l’annulation des décisions de l’assemblée générale de la Fecafoot du 27 aout 2022.

Défrayant la chronique, certains acteurs et observateurs ont qualifié les résolutions du TAS comme étant « défavorables vis-à-vis de la Fecafoot ». Ainsi, la réaction de Martin Camus Mimb ne s’est pas faite attendre.  « C’est incroyable que même ceux qui n’ont pas fait un cursus primaires normal deviennent spécialistes de décryptages des décisions du TAS », pouvait-on lire sur sa page Facebook.

CAN U23

Une autre requête de la fédération camerounaise de football faisait l’objet d’un rejet le 20 juin 2023 par le TAS. Il s’agit de la bataille judiciaire qui opposait les fédérations camerounaises et gabonaises de football, en vue de la participation à la CAN U23. À la suite de cela, le journaliste Martin Camus Mimb regrettait l’attitude de ses compatriotes vis-à-vis des mauvaises nouvelles qui s’enchaînent dans le football camerounais. « On vous oblige d’être camerounais ? », s’interrogeait-il en guise de soutien à Samuel Eto’o.

La CAF

« Je trouve que les mots utilisés pour qualifier publiquement une légende du football africain (Samuel Eto’o Ndlr) qui a contribué à construire cette CAF et à lui donner la crédibilité qu’elle peut avoir aujourd’hui manquent de courtoisie et d’élégance ». Ces propos sont ceux de martin Camus Mimb à la suite de la décision d’ouverture d’une enquête sur Samuel Eto’o par la confédération africaine de football (CAF).

Qatar 2022

À l’aube du mondial Qatar 2022, le président de la fédération camerounaise de football faisait l’objet de plusieurs critiques. Des critiques dues notamment à sa déclaration de « remporter le mondial avec les lions indomptables ».  Le patron de Radio Sport Infos n’a toujours pas manqué d’éclaircir la lanterne des camerounais sur lesdites déclarations de Samuel Eto’o. « Lorsque le président de la fédération fixe comme cap la victoire finale, il est dans son droit le plus absolu », pouvait-on lire sur sa page Facebook.

Ses relations avec Samuel Eto’o

Martin Camus Mimb et Samuel Eto’o entretiennent de bonnes relations depuis plusieurs années. En 2021, sur Radio Nostalgie en côte d’ivoire le patron de Radio Sport Info à Douala a évoqué le début de sa grande amitié avec Samuel Eto’o, et l’implication du footballeur dans le lancement de RSI.

« Samuel a mis la main dans la poche pour que je puisse monter cette radio. J’ai fait le tour des hommes d’affaires qui étaient proche de moi, je suis allé voir des gens pour leur expliquer mon projet, mais personne ne m’a écouté. La seule personne qui s’est arrêtée pour m’écouter c’est Samuel », déclarait-il.

« Aujourd’hui je suis devenu tellement proche de Samuel, qu’il y’a des choses que par clause de conscience je ne vais pas aborder, ni pour le défendre ni pour l’accuser », expliquait le journaliste sur Radio Nostalgie.

Martin Camus Mimb est journaliste sportif, analyste des questions de sport, promoteur de radio et écrivain. Le patron de RSI est un homme au background bien chargé. Il fut en 1998 chef de rubrique sport à Dikalo. En 2002, il dépose ses valises à la radio Équinoxe avant de s’envoler pour STV en 2008. Il rejoint la chaine panafricaine Vox Africa en 2012, où il est alors directeur des sports. Martin a également collaboré avec plusieurs médias européens, dont le journal SoFoot. En 2013, il lance sa propre station de radio connue sous le nom de Radio sport infos.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page