Médiatude

à la une

Gisèle Nnemi Ngah nommée à la tête du Centre d’échange de contenus de l’Union africaine de Radiodiffusion

Par L.A.O.
Gisèle Nnemi Ngah nommée à la tête du Centre d’échange de contenus de l’Union africaine de Radiodiffusion

La journaliste camerounaise a reçu cette promotion du directeur général de l’Organisation panafricaine, le 4 août 2022 à Alger.

Gisèle Salomé Nnemi Ngah, la cheffe de station régionale Crtv-Centre, à Yaoundé, continue d’élargir son énorme Cv. Elle a été nommée directrice adjoint et rédactrice en chef du tout nouveau Centre d’échanges de contenus de l’Union africaine de Radiodiffusion (Uar), le 4 aout dernier par le dg l’Uar, apprend Médiatude du Journal Le Jour dans sa parution de ce lundi 8 août 2022. Au sein du Centre d’échange de Contenus, la camerounaise va seconder l’algérien Khodja Abderrahmane.

« La bataille a été longue, le résultat est là ! C’est au Cameroun que je le dois, au président Paul Biya évidemment, à mon directeur général [à la Crtv] monsieur Charles Ndongo qui a toujours été là comme une ombre pour faire de nous des professionnels aguerris », a déclaré la dame au micro de la Crtv Radio,

Trois camerounaises sur 8 dans la hiérarchie

Gisèle Nnemi Ngah, n’est pas la seule camerounaise à avoir bénéficié de la confiance du directeur général de l’Uar. Deux autres de ses compatriotes ont elles aussi été promues au sein du Centre d’échange de contenus de l’organisation basée à Alger. Il s’agit notamment d’Irène Gaouda Lyoum, journaliste et Audrey Nadège Kamsu, informaticienne de formation. Le Cameroun prend donc trois places sur les huit que compte le bureau de commandement du Centre. Ces Camerounaises prendront officiellement leur service dès le mois de septembre 2022, apprend Médiatude du poste national.

Par ailleurs, d’après le quotidien Le Jour, « Cette percée camerounaise [dans le Centre d’échange], traduit la volonté du directeur général de l’Uar, Grégoire Ndjaka de faire rayonner le Cameroun sur la scène internationale. »

Près de 30 ans dans la presse

Selon ce qu’a appris Médiatude du poste national, Gisèle Nnemi Ngah cumule 28 ans d’expérience dans le journalisme, dont 24 passés au sein de la Cameroon Radio Television (Crtv), où elle compte des casquettes à foison. « J’ai fait tous les métiers, j’ai été animatrice d’antenne, j’ai été journaliste, reporter, grand reporter, cheffe de service, cheffe de station à la Crtv-Centre… », se targue-t-elle au micro de la Crtv radio.

Aussi, cette dame n’est pas méconnue des auditeurs et des téléspectateurs camerounais. Elle est bien ancrée dans le paysage médiatique camerounais.

Titulaire d’une licence en journalisme obtenue à l’Essic en 1995, elle intègre la Cameroon Radio Television (Crtv) en 1998. Plus tard, elle est mutée à la Crtv Littoral où elle couvre entre autres l’actualité de la région de la capitale économique du Cameroun pendant trois ans, avant de devenir cheffe de service de l’information de la structure. En 2015, elle devient sous-directeur des Applications interactives à la télévision nationale. 2016, elle s’envole pour la France et rentre nanti d’une formation sur la transition numérique.

Un an plus tard, Gisèle Nnemi Ngah est promue au poste de Cheffe de la Station régionale de la Crtv Centre. Puis en 2020, elle obtient un Master en Coopération au développement de l’Institut des Relations Internationales Cameroun (Iric).

Gisèle Nnemi Ngah qui fait désormais partie intégrante du Centre d’échange de contenus de l’Union africaine de Radiodiffusion (Uar) n’a qu’une seule ambition, « en faire un centre de production des contenus africains. Nous irons chercher ailleurs des contenus qui intéressent le public africain. Nous voulons que ce centre devienne à terme, une véritable référence au niveau de l’Afrique ».

À titre de rappel, le Centre d’échange de Contenus est une filiale de l’Union africaine de radiodiffusion basée en Algérie et dirigée par le camerounais Grégoire Ndjaka.

Articles Similaires