Médiatude

La France veut créer un nouveau média pour promouvoir son image en Afrique

Par L.A.O.
La France veut créer un nouveau média pour promouvoir son image en Afrique

D’après nos confrères de La Lettre A, le Quai d’Orsay travaille sur la création d’un média vidéo en ligne, « inspiré notamment de Brut », pour vanter les actions de la diplomatie française sur le continent africain. L’initiative, d’après La Lettre A, intervient alors que « Paris cherche à être plus offensif face aux opérations d’influence étrangères anti-françaises sur le continent ».

La France, de plus en plus rejetée par d’anciennes colonies en Afrique, veut tout faire pour retrouver ses lettres de noblesse. Celle qui fait face à des expansions russes, chinoises et turques en Afrique, veut riposter sur un autre front, celui des médias sociaux.

D’après La Lettre A, le Ministère des Affaires étrangères « planche sur la création d’un média vidéo dont l’objectif sera notamment de développer le narratif de la France autour de sa relation avec le continent africain », lit Médiatude dans un article publié le 25 novembre dernier.

Le journal en ligne, ajoute que, « le Quai d’Orsay prépare actuellement un appel d’offres pour trouver le prestataire à qui seront confiées l’élaboration de cette plateforme et la production des contenus qui l’alimenteront ».

Et Selon La Lettre A, des médias sociaux experts dans l’art, tels que : « Brut, Loopsider ou encore Konbini » dont le département ministériel dirigé par Catherine Colonna veut s’inspirer, pourraient « candidater », pour la mise en œuvre de ce projet futuriste. D’ailleurs, « certains d’entre eux ont » même déjà « été sondés depuis le début de l’été » par la porte-parole du Quai d’Orsay, Anne-Claire Legendre, et ses équipes, assure La Lettre A.

Cependant, La Lettre A, pense que « Les contours de cette plateforme restent encore flous », car à l’origine, la création de ce média en ligne « s’inscrivait dans une perspective de bataille informationnelle ». « L’intention était d’apporter une réponse aux narratifs russes, chinois ou turcs, ciblant la France en Afrique à travers, par exemple, le fact-checking de fausses informations », rapportent nos confrères. Or, le département qui s’occupe de la diplomatie en France aurait « été poussé ces dernières semaines à revoir cette feuille de route pour lui préférer une approche plus douce », affirme LLA.

Les ordres viendront de « la Maison des mondes africains »

La France prévoit aussi de créer une « Maison des mondes africains et des diasporas ». C’est ce lieu inspiré du politologue et historien camerounais Achille Mbembe, qui devra « piloter » le média en ligne que projette de créer le Quai d’Orsay.

La Maison des mondes africains et des diasporas, annoncée par Emmanuel Macron au Sommet Françafrique de Montpellier, en octobre 2021, est pour sa part, censée voir le jour en 2024. Ce lieu hybride, va accueillir à Paris des entrepreneurs, artistes ou encore chercheurs avec l’objectif de « valoriser la création contemporaine africaine et de changer les représentations collectives en Afrique ».

Articles Similaires

error: Content is protected !!