Actualités

L’avocat de Rigobert Song annonce des poursuites judiciaires contre Pinon Omgba et Théophile Awana

Le sélectionneur manager des Lions indomptables, les accuse de l’avoir diffamé en affirmant qu’il a « un faux diplôme » lors d’une émission de Canal 2 international, apprend Médiatude dans un communiqué de son avocat, en date de ce 24 février 2024.

L’émission en question est celle d’AU CŒUR DU SPORT, présentée en direct du stand PROMOTE de Canal 2 international, par Bouba Ngomena, le 20 février 2024. L’avocat de Rigobert Song, Maître Bayebec, fait savoir dans son communiqué, qu’au cours de ce programme sportif, Pinon Ombgba, analyste et le journaliste sportif Théophile Awana, se sont « maladroitement illustrés par des déclarations non fondées de nature non seulement à porter atteinte à l’image de » Rigobert Song « mais aussi et surtout à son honorabilité », en affirmant qu’il a un « faux diplôme » d’entraîneur.

« En effet, lors de l’émission le nommé Pinon Omgba, brandissant un pseudo diplôme d’entraineur manifestement fabriqué de toute pièce, et dont le bénéficiaire serait un certain Bahanag Rigobert, va avec le nommé Awana Théophile, coller l’étiquette de faussaire à monsieur Song Bahanag Rigobert, figure marquante du football camerounais, qui d’après ceux-ci, détiendrait un faux papier. Or et à la grande stupéfaction de plus d’un, le diplôme brandi par les susnommés en mondovision non seulement aurait été délivré par la Fédération Tahitienne de football, mais a curieusement pour intitulé certificat federal de football (CFF1) (U9- U11) », soulève Maître Bayebec ajoutant que cela « ne relève que de la pure affabulation ».

« Cependant, il s’agit là d’une énième dérive et donc une dérive de trop, traduisant une cabale injustifiée, manifestement orchestrée par des individus tapis dans l’ombre, agrémentée par des propos totalement abjectes et infamants qui ne saurait rester impunie », poursuit l’avocat.

Et d’ajouter que « fort de cela, d’ordre, pour le compte et à la demande expresse de Monsieur Song Bahanag Rigobert, nous allons dans les plus brefs délais, engager des poursuites judiciaires contre les susnommés ainsi que tout autre contrevenant qui serait tenté de nuire à la paix, la tranquillité et à l’image de mon client qui essuie un préjudice sans cesse croissant ».

Bouton retour en haut de la page