Médiatude

Le Sous-préfet de Yaoundé 1er interdit la marche des Patrons de Presse

Le Sous-préfet de Yaoundé 1er interdit la marche des Patrons de Presse

Dans une décision rendue publique ce 27 avril 2021, l’autorité administrative annonce sa décision de ne pas donner un écho favorable à la manifestation prévue le 03 mai prochain par les patrons de presse du Cameroun. Ils prévoyaient réclamer de meilleures conditions de vies et un meilleur appui des autorités publiques.

La marche des Patrons de Presse du Cameroun à l’occasion de la journée de la Liberté de la presse n’aura pas lieu comme prévu le 03 mai prochain. Harouna Nyandji, sous-préfet de l’arrondissement de Yaoundé 1er saisit par le collectif pour la déclaration de la manifestations a interdit la rencontre qui devait permettre aux patrons de presse de dénoncer les leurs conditions de travail, leur environnement quotidien et un meilleur appui des pouvoirs publics pour leurs activités. Ils comptaient également remettre un plaidoyer sur ces différents sujets au ministre de la Communication. La raison évoquée pour interdire la manifestation « pacifique » est celle de « préservation de l’ordre social ».

Une décision qui selon certains observateurs est ambiguë, dans le sens où la Liberté de la presse célébrée le 03 mai serait alors mis entre parenthèse par les autorités publiques. Reste désormais aux patrons de presse, d’étudier probablement d’autres formes de revendications pouvant considérablement impacter les autorités publiques. L’année dernière, la mention « presse morte » avait été affichée en une des principaux tabloïds.

Articles Similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *