Médiatude

Les avocats de Paul Chouta accusent Calixthe Beyala de diffamation

Les avocats de Paul Chouta accusent Calixthe Beyala de diffamation

Dans un communiqué conjoint signé et publié ce 30 mars 2021, le conseil du blogueur dénonce la sortie de l’auteure le 26 mars dernier sur RFI. Ils accusent notamment l’écrivaine d’avoir menti.

C’est décidément une affaire qui ne finit pas. 23 mois, c’est le temps que dure la confrontation judiciaire entre le blogueur et lanceur d’alerte Paul Chouta et l’écrivaine Calixthe Beyala. Cette dernière accusant le premier de calomnie. Plusieurs fois face aux médias, l’auteure de « L’homme qui m’offrait le ciel » a affirmé avoir retiré sa plainte contre l’activiste qui reste en prison, justifiant sa détention par le fait que d’autres plaintes seraient déposées contre lui pour les mêmes motifs. La dernière fois était ce 26 mars 2021 sur les ondes de RFI, dans le cadre de l’émission Couleurs Tropicales.

À la suite de cette sortie, le conseil d’avocats qui représente Paul Chouta et qui est constitué de Maître Emmanuel Simh, de Maître Henri Emerand Kouokam, de Maître Hyppolyte Meli et de Maître Crépin Ndjodo a produit un texte commun dans lequel ils s’indignent contre « le contenu calomniateur et les contre-vérités propagées lors de cette interview ». À l’endroit de Calixthe Beyala, ils notent aussi « qu’elle aurait fait oeuvre utile en se confrontant à Paul Chouta devant un tribunal ». On a apprend aussi du texte, qu’elle n’a jamais fait de déposition devant le tribunal.

Aussi, ils notent que « les antennes d’une radiodiffusion ne sont pas une instance juridictionnelle et dès lors, l’agitation qui y est faite relative à une affaire en instance de jugement ne retient point l’attention de notre client ». Avant de conclure en précisant que Paul Chouta se réserverait le droit d’intenter une action en justice en vue de rétablir son honneur et sa dignité.

Articles Similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *