Médiatude

à la une

Les contours de l’accord de distribution d’engrais entre le géant Dangoté et Salif Ouedraogo

Par Médiatude
Les contours de l’accord de distribution d’engrais entre le géant Dangoté et Salif Ouedraogo

Le magnat Salif Ouédraogo, qui se trouve à la tête d’Agrophyto S.A, et actif dans plusieurs pays africains, a conclu depuis juin 2021, un accord avec l’industriel nigérian Aliko Dangote pour la distribution des produits Dangote Fertilizer Limited. Il s’agit de la plus grande unité de production d’engrais en Afrique dont l’inauguration a eu lieu le 22 mars 2022.

C’est un partenariat qui permet à l’homme d’affaires burkinabè de distribuer et de commercialiser les produits Dangote Fertilizer Limited. Ceci en conformité  avec les  lois et règlements internationaux. En mai 2021, il reçoit un courrier de Dangote Fertiliser Limited dans lequel il lui a été notifié ce qui suit:   « Suite à votre demande datée du 18 avril 2021, nous vous informons que vous avez été désigné pour exporter notre produit dans des pays d’Afrique de l’Ouest : Bénin, Togo, Mali, Côte D’ivoire, Niger, Burkina Faso, Sénégal, Guinée et Cameroun en vigueur à compter de la date de cette lettre ».

C’est donc une décision qui donne ainsi  le droit à ce grand distributeur phytosanitaire au Bénin et dans la sous-région Ouest africaine, de coopérer avec l’usine d’engrais de Dangote située  près de cette ville extrêmement peuplée  de Lagos et environs. La capacité de production annuelle de cette “mégafirme” est estimée à 3 millions de tonnes.

Un partenariat avec l’un des plus grands projets d’engrais dans le monde

Cet accord dont la concrétisation a souffert de plusieurs reports en 2016 est finalement établi.  Ainsi donc, l’usine de fabrication d’engrais de l’industriel nigérian Aliko Dangoté a finalement été inaugurée en mars 2022 à Lagos. Plus précisément à Lekki, au sud-est de la métropole nigériane. Cette usine a été mise en service en présence du président Muhammadu Buhari. A l’occasion,  Dangote Fertilizer Limited a été présentée comme « le plus grand projet de toute l’histoire de l’industrie des engrais dans le monde ». Une certification notifiée dans  un communiqué du groupe.

Dangote Fertilizer Limited est en effet bâtie sur une superficie de 500 hectares. Sa capacité de production annuelle d’urée estimée à trois millions de tonnes. Ce qui équivaut à plus du double de la société singapourienne Indorama, qui affiche actuellement une suprématie sur le marché des intrants au Nigeria.

Il est à noter également qu’en dehors du  marché nigérian et des pays africains, Aliko Dangoté dont la firme est depuis 2019 exploitant du phosphate togolais nourrit de sérieuses ambitions. En effet , cette ”mégafirme” actuellement, vise à ravir la vedette à la grande  Russie. Pour preuve, Dangote Fertilizer Limited s’impose aujourd’hui comme le principal fournisseur de certains grands  pays comme le Brésil, le Mexique, l’Inde ou encore les États-Unis.

De son côté, Agrophyto S.A qui totalise aujourd’hui plus de  dix années d’expérience dans la commercialisation et la distribution des produits agricoles, possède de sérieux atouts devant lui permettre à travers ce partenariat, de  confirmer son statut de leader dans le secteur en Afrique de l’ouest.

Cet accord vient aujourd’hui donner à Agrophyto S.A la place qu’elle mérite au regard du sérieux qui caractérise ses activités depuis sa création et surtout le modèle de réussite dont est crédité son promoteur , le magnat burkinabè Salif Ouédraogo.

Source : L’Economie

Articles Similaires