Médiatude

Paul Atanga Nji réclame des sanctions contre Serge Alain Ottou et Engelbert Lebon Datchoua

Par L.A.O.
Paul Atanga Nji réclame des sanctions contre Serge Alain Ottou et Engelbert Lebon Datchoua

Le ministre de l’Administration territoriale, dans une lettre adressée au gouverneur de la région du littoral, a instruit de mettre en œuvre des mesures contre Engelbert Lebon Datchoua. Ce dernier, d’après Paul Atanga Nji, a tenu des « propos injurieux et diffamatoires à l’endroit du Chef de l’État et des institutions de la République », au cours d’Équinoxe soir, présentée par Serge Alain Ottou, le jeudi 03 novembre 2022 ».

Selon Paul Atanga Nji, dans la lettre datée du 11 novembre 2022, Engelbert Lebon Datchoua, au cours d’Équinoxe Soir diffusée le 3 novembre dernier, a notamment déclaré que « Monsieur BIYA est l’une des malchances que le Cameroun ait connues ».

Ces déclarations, dont, « la gravité est avérée » d’après Paul Atanga Nji dans la lettre scrutée par Médiatude, « sont susceptibles de constituer des infractions à la loi pénale ».

Pour ce faire, le ministre de l’Administration territoriale a demandé au gouverneur de la région du Littoral, Samuel Ivaha Diboua de saisir le Conseil National de la Communication, « en vue de procéder aux investigations d’usage et de prononcer, le cas échéant, les sanctions appropriées à l’encontre des professionnels des médias concernés ».

L’administrateur civil devra par ailleurs « procéder à l’audition de Engelbert Lebon Datchoua et l’animateur Serge Alain Ottou dans le cadre d’une enquête administrative à la diligence du Préfet du Département du Wouri, d’inviter le promoteur » d’Équinoxe TV, Séverin Tchounkeu « à suspendre Engelbert Lebon Datchoua de toute participation aux émissions sur cette chaine de télévision en attendant l’aboutissement des enquêtes ».

Et « d’inviter ledit promoteur à un meilleur encadrement de ses panélistes, afin d’éviter de telles dérives intolérables », lit Médiatude.

Articles Similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *