Médiatude

à la une

« Paul Biya sera président des Sages dans mon parti », promet Georges Gibert Baongla dans L’Arène sur Canal 2

Par G.M.
« Paul Biya sera président des Sages dans mon parti », promet Georges Gibert Baongla dans L’Arène sur Canal 2

Invité de l’émission « L’Arène » sur Canal 2 International le 10 avril 2022, le directeur de publication du défunt journal Le Démenti, Georges Gilbert Baongla s’est exprimé sur différents sujets qui meublent l’actualité nationale.

Face à Valère Bessala dans la partie « Duel », le président national du parti « Les Républicains » a annoncé sa candidature à la prochaine élection présidentielle au Cameroun. Narcissique, l’homme politique promet de « battre à plat couture » tous les potentiels candidats à cette élection prévue pour 2025, y compris celui du parti au pouvoir.  » Cabral Libii est libre de se présenter, mais il va être battu. Kamto sait pourquoi il va se présenter mais il sait ce qui l’attend. (…) Les camerounais ne veulent pas des personnes qui les font rêver sans réaliser. Les camerounais ne veulent plus des promesses veine. Les camerounais ne veulent pas les prédateur. »

Parlant de l’actuel président au pouvoir dont il dit être le fils, Georges Gilbert Baongla promet de le recruter dans son parti en qualité de « président des Sages ». « Paul Biya est mon icone politique. Ce que je lui réserve c’est ce qu’il m’a appris. Une bonne retraite et rassurez-vous il sera la président des sages dans mon parti. Il n y a pas de problème d’égo. (…) Il pourra quitter le RDPC pour rejoindre le parti républicain. » a t-il déclaré. Comme raisons il estime que le RDPC est une salissure et parce que « c’est par la bénédiction de Paul Biya que le parti Les Républicains est né. »

Au sujet de son arrestation en 2019, Georges Gilbert Baongla avoue avoir une dent contre Paul Atanga Nji et certains collaborateurs de Paul Biya. « J’avais dénoncé Atanga Nji [Dans mon journal], prédateur » déclare t-il. Concernant ces collaborateurs de Paul Biya, « ce sont eux qui m’ont embastillé [en prison, Ndlr]. Ils répondront en fonction de leurs actes dans le complot contre moi. » affirme t-il. Il m’ont interpellé pour faire sortir un immeuble à Warda en 2 ans. » rajoute Georges Gilbert Baongla.

Articles Similaires