Médiatude

Suite à la plainte de Cabral Libii, Sismondi Barlev Bidjocka convoqué au CNC

Suite à la plainte de Cabral Libii, Sismondi Barlev Bidjocka convoqué au CNC

Dans une note signée ce 14 juin 2021, le nouveau président du conseil national de la Communication Joe Chebonkeng Kalabubse enjoint le journaliste à se présenter devant le conseil pour s’expliquer dans le cadre du conflit qui l’oppose à Cabral Libii. Il devra également répondre de la non-exécution de la sentence d’Avril dernier, lui interdisant pour une période de trois mois, pour toute pratique d’antenne.

Début juin, Sismondi Barlev Bidjocka annonçait que grâce à une médiation du professeur Messanga Nyamnding entre lui et Cabral Libii, la crise qui embrasait les deux hommes semblait devenir un lointain souvenir. Quelques jours plus tard, le chroniqueur sur le plateau de Canal Presse avait même fait son mea culpa et avait avoué avoir commis une erreur en publiant une information erronée faisant état de ce que Cabral Libii avait bénéficié de marchés frauduleux dans le cadre du Covidgate en date du 26 mai 2021. L’accalmie aura donc été de courte durée pour le directeur général de RIS FM. Il vient d’être convoqué devant le conseil national de la Communication suite à une plainte non retirée du parlementaire.

La plainte déposée le 03 juin 2021 par maître René Roger Bebe représentant Cabral Libii au CNC a été jugée recevable par l’institution. Selon la correspondance de Joe Chebonkeng Kalabubse adressée à Sismondi Barlev Bidjocka, il devra en outre répondre de la non-exécution de la sentence du CNC lui interdisant pour une période de trois mois, de toute pratique d’antenne. La décision avait été prononcée le 8 avril dernier par le précédent conseil. Avec les deux motifs retenus, le journaliste s’expose aux sanctions prévues par la loi sur la Communication Sociale au Cameroun de 1990, à l’article 9 du code de déontologie de 1992 sur la diffamation. Le journaliste est tenu par l’institution de passer s’expliquer ce 18 juin devant le conseil.

Articles Similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *