Médiatude

Boris Bertolt et Arol Ketch de nouveau à la une, ils dénoncent 4 militants du PCRN

Boris Bertolt et Arol Ketch de nouveau à la une, ils dénoncent 4 militants du PCRN

Des semaines après avoir mené une campagne sur la toile contre Martin Camus Mimb et Wilfried Eteki, le journaliste Boris Bertolt et le blogueur Arol Ketch reviennent sur la scène.

Les deux hommes de médias résolument engagés contre les violences à l’égard des femmes tentent depuis quelques jours de faire tomber 4 militants du PCRN. Ils accusent ces derniers d’avoir harcelé et sali sur les réseaux sociaux la jeune Mirabelle Ligom.

L’ancien journaliste du journal Le Jour révèle que dans une première plainte déposée il y a plus d’un mois au commissariat central de Logbaba, Mirabelle Lingom mettait directement en cause : Fritz Messey Messey ; Jean Louis Batoum ; Clotaire Nguedjo et Jean Louis bapes Bapes.

« Ces quatre individus sont allés au-delà de dire que c’est elle qui se trouve sur la sextape de Paul Chouta, ont jusqu’à fabriqué une fausse interview où elle témoigne. Or Mirabelle Lingom ne connaissait Paul Chouta ni d’Adam, ni d’Eve. Alors qu’elle est en pleine détresse, Jean Louis Batoum va se charger personnellement d’aller dans sa famille pour affirmer auprès de ses parents qu’il s’agit d’elle et qu’elle serait impliquée dans un complot », rappelle Boris Bertolt.

Dans un communiqué, l’on apprend qu’un collectif d’avocats camerounais s’est constitué pour défendre la jeune Mirabelle Ngom.

De son côté, Fritz Messey soutenu par Cabral Libii dans un live Facebook, accuse Boris Bertolt et Arol Ketch de diffamation.

C’est un nouveau feuilleton qui va sans doute agiter la toile.

Articles Similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *