Médiatude

Christophe Bobiokono échappe à la prison

Christophe Bobiokono échappe à la prison

Le directeur de publication du journal Kalara s’est présenté hier 1er avril à la division régionale de la police judiciaire pour l’exécution d’un mandat de dépôt à la prison centrale de Kondengui, dans une affaire l’opposant à l’honorable Fotso Fostine. Le journaliste a cependant eu la liberté sauve suite au paiement d’une amende de 5 millions.

« Le cinéma de monsieur le procureur de la République vient de prendre fin ». C’est en ces termes que le journaliste s’est exprimé sur sa page Facebook, après avoir de peu échappé à une incarcération. En effet, le journaliste s’est rendu ce 1er avril à la division régionale de la police judiciaire pour le centre pour l’exécution d’un mandat de dépôt à la prison centrale de Kondengui, en compagnie de sa collaboratrice, la journaliste Irène Mbezele. Une fois là, il a été déféré au parquet du tribunal de première instance de Yaoundé, centre administratif. Son défèrrement est notamment dû au non-paiment d’une amende. Ils n’auront donc eu la vie sauve qu’après 8 heures de procédures, et le paiement d’une somme de 5 millions de francs.

Pour rappel, les deux journalistes ont été condamnés le 20 décembre 2020 à des peines de prison avec deux ans de sursis. Ceci faisait suite à une audience correctionnelle suite à une plainte déposée par l’honorable Fotso Faustine pour « diffamation et outrage à corps constitués ». Ceci constitue donc une bonne sortie légale pour le journaliste responsable d’un journal à vocation pénale et juridique.

Articles Similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *