Médiatude

Côte d’Ivoire : accusé de trafic de cocaïne, Hamed Bakayoko traîne deux journalistes et leurs relais en justice.

Côte d’Ivoire : accusé de trafic de cocaïne, Hamed Bakayoko traîne deux journalistes et leurs relais en justice.

Dans un communiqué publié ce lundi 08 juin sur son compte Twitter, le ministre ivoirien de la Défense dénonce un acte de désinformation de la part de ces deux journalistes l’accusants de participer au marché de la drogue. Il a également décidé de porter plainte contre les deux auteurs de cette enquête qui le situe comme « un baron de la drogue » locale.

Le journaliste nigérian Ibekwe Nicholas, son confrère belge Daan Bauwens ainsi que leurs relais en Côte d’Ivoire seront bientôt devant les juridictions . En effet, ils sont accusés par Hamed Bakayoko, ministre ivoirien de la Défense d’avoir dans une série d’articles publiés entre le 27 mai et le 05 juin 2020 des informations faisant état de la participation de l’homme politique au commerce de la cocaïne en Côte d’Ivoire et en Afrique de l’Ouest, affirmant en outre qu’il est « un maillon essentiel de la mafia italienne ». Aussi, ils vont plus loin en insistant qu’il en est le « principal pion ». Des accusations qu’Hamed Bakayoko qualifie « d’extrêmement grave et diffamatoire ».

Pour se justifier, l’ancien journaliste remet en avant son imposant cv politique et les appréciations de ses supérieurs dans la lutte contre l’insécurité:  » Dans mes charges de ministre de la sécurité en Côte d’Ivoire pendant plus de 07 ans et celles actuelles de la Défense, les résultats obtenus dans la lutte contre la drogue sont mondialement reconnus. Ces actions se sont soldées par de nombreuses arrestations, saisies et démantèlements de réseaux mafieux qui ont valu la reconnaissance internationale à la Côte d’Ivoire ». Avant d’insister : » Je dénonce cette orchestration grossière ourdie par des commanditaires dont le dessein n’échappe à personne » , avant de conclure  » dans mon pays, ma réputation est faite, elle est pure et sans tâche, n’en déplaise aux aigris et aux conspirateurs ».

Articles Similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *