Médiatude

Le CNC met en demeure la radio de Roméo Dika après des attaques sur le RDPC et Paul Biya

Le CNC met en demeure la radio de Roméo Dika après des attaques sur le RDPC et Paul Biya

Peter Esssoka n’a pas toléré la sortie de Romeo Dika dans l’émission « La cours des grands » diffusée sur sa propre radio, « la radio des artistes. »

Sur la base des rapports de la veille médiatique mis au point par les services du CNC, l’organe de régulation des médias note qu’au cours de l’émission intitulée « la cour des grands » diffusée le 05 septembre 2020 sur la « La radio des artistes » et présentée par Bernard Dieudonné Atagana, Romeo Dika a tenu des propos « impertinents susceptibles de porter atteinte à l’image du RDPC »

Dans sa lettre au patron de la radio des artistes qui date du 14 septembre, le CNC présente quelques extraits de l’émission qui lui pose problème. « … C’est un groupe de tueurs [RDPC]. Ils ne vous aiment que quand vous êtes mort (…) Quand je vois les gens comme Mvondo Ayolo, c’est par respect que je ne peux pas dire qu’ils sont minables. (…) Je suis dorénavant un opposant à Paul Biya. Il est méchant et ne mérite pas diriger le Cameroun (…) Ne me mélange plus aux affaites de Paul Biya. Je ne suis pas un homosexuel » peut lire Médiatude dans le courrier de l’organe de régulation des médias au Cameroun.

Le CNC note que ces déclarations n’ont pas fait l’objet de recadrage et annonce que cette mise en demeure reste sans préjudice des mesures définitives.

La réponse de Romeo Dika ne s’est pas faite attendre

Dans un courrier adressé à Peter Essoka le 16 septembre, Romeo Dika estime que cette action est une preuve de son harcèlement « Par respect pour votre institution dont le mandat est échu depuis un moment, ne vous permettant plus l’exécution d’un acte de droit je réponds à votre correspondance de ce jour que je veillerai à transmettre au département d’état comme nouvelle preuve du harcèlement dont je suis l’objet du régime. »

« L’acte remis par votre huissier à mon fils mineur me donne des coudées pour des actions futures puisque, je me rends compte que l’organe que vous présidez n’est plus d’utilité publique mais bien au service de ce qu’on pourrait qualifier de mafia ».

Un autre conflit que va devoir gérer le chanteur alors que son ex-femme s’est récemment attaquée à lui sur la CRTV.

Articles Similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *