Médiatude

Le correspondant de Vision 4 au Tchad suspendu

Le correspondant de Vision 4 au Tchad suspendu

Édouard Wangso est accusé d’avoir apostrophé la première dame du Tchad Hinda Déby en marge d’un meeting électoral pour lui réclamer de l’argent. Malgré les excuses présentées par Jean Pierre Amougou Belinga au gouvernement tchadien, la haute autorité des médias audiovisuels a décidé ce 27 mars de suspendre le journaliste de toute activité liée à la couverture de l’élection présidentielle du 11 avril prochain.

25 mars 2021, la première dame du Tchad Hinda Déby a assisté à un meeting dans le cadre de l’élection présidentielle tchadienne du 11 avril prochain dans la localité de Massakory. Au terme de ce meeting, Édouard Wangso, correspondant de Vision 4 chargé de la couverture de ce scrutin aurait apostrophé l’épouse du président Idriss Déby pour lui réclamer de l’argent contre son travail. Un geste contre l’éthique et la déontologie professionnelle qui a suscité le courroux de la Haute autorité des médias audiovisuels qui a décidé de saisir le groupe l’Anecdote pour protester.

Malgré une lettre d’excuses signée le 26 mars 2021 par Jean Pierre Amougou Belinga, l’organe de réglementation tchadien a statué et a décidé de sanctionner le journaliste pour non respect du code d’éthique et de déontologie du journaliste tchadien en lui retirant son accréditation et en lui interdisant de participer à toute activité liée à la présidentielle qui aura lieu dans le pays.

Articles Similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *