Médiatude

Le GICAM exige une enquête sur la mort de Martinez Zogo

Par Y.N.
Le GICAM exige une enquête sur la mort de Martinez Zogo

Dans un communiqué signé de son président, le groupement interpatronal condamne le meurtre, et appelle à établir rapidement les responsabilités.

L’affaire Martinez Zogo prend des dimensions insoupçonnées. Animateur d’une émission de grande écoute de la ville de Yaoundé, il avait disparu depuis 5 jours. La découverte de sa dépouille le 22 janvier dernier a créé un tollé dans la presse nationale et internationale, ainsi que dans les représentations diplomatiques et les organismes politiques. Face à ce crime, la pression monte de plus en plus sur les autorités publiques, qui ont déjà condamné cet acte et annoncé l’ouverture d’une enquête, dans un communiqué signé de René Emmanuel Sadi, ministre de la Communication et Porte-parole du gouvernement.

Le dernier coup de pression vient du GICAM. Le plus puissant rassemblement de chefs d’entreprises du Cameroun dans un communiqué, a condamné cet acte meurtrier. Dans la même veine, l’organisation note que « le premier moteur de l’investissement est la confiance qu’induit une sécurité minimale assurée aux personnes et à leurs biens par les pouvoirs publics ». De même, ils exigent une enquête et des résultats immédiats, pour rassurer les investisseurs nationaux et internationaux.

Articles Similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!