Médiatude

Parfait Siki incarcéré à la prison de Kondengui

Par Y.N.
Parfait Siki incarcéré à la prison de Kondengui

Huit jours seulement après sa mise en garde à vue, le journaliste et ancien secrétaire général par intérim de la FECAFOOT a été mis en détention provisoire à la prison de Kondengui ce 02 novembre 2022. Cela fait suite à une plainte de Samuel Eto’o, président de l’instance faîtière du football camerounais.

« Parfait Siki à Kondengui », le sujet est en vedette dans la presse camerounaise de ce 03 novembre 2022. Arrêté il y’a une semaine, le directeur de publication du journal Info+ a été mis en détention provisoire par les juges chargés de son dossier, à la suite d’une plainte déposée par Samuel Eto’o, président de la fédération camerounaise de football. Cet ancien secrétaire général par intérim de la fédération est accusé de « détention frauduleuse de documents » dans « le but de les falsifier et de nuire ».

Durant sa première semaine, il a été placé en garde à vue à la direction de la police judiciaire à Yaoundé, et n’est envoyé en prison qu’au bout de la troisième audience, alors que l’affaire court depuis un mois.

Devant et à l’intérieur du palais de justice du centre administratif à Yaoundé où s’est tenue l’audience, plusieurs acteurs de la presse et de la société civile se sont rassemblés pour dénoncer ce qu’ils appellent « la justice des puissants ». Parmi les documents qu’aurait « frauduleusement » Parfait Siki, le procès-verbal de l’élection des vice-présidents de cette institution, une élection qui n’aurait pas eu lieu selon Guibaï Gatama, journaliste exclu depuis du comité exécutif de la fédération. Pour son avocat, les charges même au cas où elles seraient vraies ne peuvent pas justifier d’une incarcération.

Des épisodes supplémentaires sont donc attendues dans cette série judiciaire, alors que déjà, pour certains, le journaliste est considéré comme « le prisonnier du président Eto’o ».

Articles Similaires