Médiatude

Saint Eloi Bidoung : « Mais qui pourrait à cet instant me demander de quitter le plateau d’Equinoxe Soir ? »

Saint Eloi Bidoung : « Mais qui pourrait à cet instant me demander de quitter le plateau d’Equinoxe Soir ? »

L’homme politique, élu RDPC, n’est pas ravi après le départ précipité de son camarade de parti du plateau d’Equinoxe Soir le 5 novembre 2019 « sur ordre de la hiérarchie du RDPC ». Saint Eloi Bidoung qui condamne cette défection d’Edmond Biloa dit être « contre cette attitude », a constaté Médiatude.

Ce mercredi 6 novembre sur le plateau de Serge Alain Ottou,  le premier adjoint au maire de la commune de Yaoundé 6  a réagi au départ précipité du vice recteur de l’Université de Yaoundé 2 du plateau d’Equinoxe Soir après une sommation de sa hiérarchie. Il se dit étonné. «Qui peut me demander de le faire ? » s’est demandé le militant du RDPC alors que le présentateur souhait savoir, si comme son camarade, il terminerait l’émission de ce mercredi.

 «Je suis contre cette attitude. Je me suis une fois retrouvé dans une télé aussi marquée idéologiquement comme la votre, je suis arrivé pour une émission, je crois que c’était un 24 mars, et on m’a fait savoir que la hiérarchie du parti avait demandé que je ne sois pas appelé sur le plateau. Je n’étais pas encore sur le plateau il pouvait se le permettre. » A expliqué dans un premier temps Saint Eloi Bidoung.

L’homme politique estime, que s’il était dans le cas de figure d’Edmond Biloa il n’aurait pas cédé. « Mais qui pourrait à cet instant me demander de quitter le plateau d’Equinoxe Soir ? Au nom de qui et au nom de quoi ? De toutes les façons je suis un militant du RDPC si davantage il a fallu un mandat pour s’exprimer sur votre plateau je crois que je ne serais pas venu. » A réagi le premier adjoint au maire de la commune de Yaoundé 6.

Pour rappel, mardi 05 novembre 2019, alors que le vice recteur de l’Université de Yaoundé 2 participait tranquillement au débat d’Equinoxe Soir, il a été sommé par sa hiérarchie de quitter le plateau de la chaîne bleue de Douala. La hiérarchie communicationnelle du RDPC n’aurait pas aimé le journal de 20h qu’a tenu Cédrick Noufele ce 05 novembre, rapporte Equinoxe Tv. La chaine a présenté un reportage sur « des cadres et militants du RDPC qui égrainent un chapelet de problèmes qui minent le septentrion du Cameroun sous le regard indifférent des élites RDPC » Ce qui a pour le moins embêté le présentateur du prime de l’info sur la chaîne bleue de Douala, Serge Alain Ottou.


Articles Similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *