Actualités

Zéphirin Koloko : « les enquêteurs ont voulu mettre Xavier Messè en garde à vue après notre confrontation »

Dans une mise au point faite ce 22 février 2023 sur sa convocation au Secrétariat d’Etat à la Défense en compagnie de Xavier Messè, dans le cadre des enquêtes sur l’assassinat de Martinez Zogo, Zéphirin Koloko, le directeur de publication du journal l’Avenir, affirme que son homologue du journal le Calame, a failli finir dans une cellule, après leur confrontation.

D’après Zéphirin Koloko, pour que Xavier Messè ne passe pas la nuit derrière les barreaux, « nous avons milité pour sa libération contre une demande d’excuse rédigée séance tenante ». « Une demande dans laquelle », selon le directeur de publication du journal l’Avenir, Xavier Messè aurait reconnu « s’être trompé » à son sujet « à radio Balafon et au sujet de l’État du Cameroun. Le dossier a donc été classé », lit Médiatude sur sa mise au point.

En effet, quelques heures après la découverte du corps de Martinez Zogo, le 22 janvier 2023, Xavier Messè, directeur de publication du journal Le Calame, a eu à tenir sur les antennes de Radio Balafon, des déclarations qui ont laissées sans voix l’opinion. Il a déclaré qu’il était déjà au courant de la mort de l’animateur radio Martinez Zogo, bien avant la découverte de sa dépouille à Ebogo 3. Et d’après lui, le chef de chaîne de la radio Amplitude Fm, avait été tué le lendemain de son enlèvement le 17 janvier, soit le 18 janvier 2023. Ces propos du journaliste sur les antennes de la radio Balafon, ont suscité une vague d’indignations sur la toile, entraînant même sa mise au point le 24 janvier.

Une mise au point qui n’a visiblement pas pu atténuer les remous. Quelques jours plus tard, après l’instruction de l’enquête sur le meurtre de Martinez Zogo par le chef de l’État, il est convoqué une première fois par les enquêteurs, mais en ressort indemne. Quelques jours plus tard, Il est une nouvelle fois convoqué, mais cette fois-là, il débarque avec son avocat, et finit par donner le nom de son supposé « informateur », en l’occurrence Zéphirin Koloko, avec qui il reviendra plus tard dans la journée du mardi 21 février 2023, pour passer une nouvelle audition.

Cependant à en juger la Mise au point de Zéphirin Koloko, Xavier Messè se serait rétracté. Lui qui aurait dit aux enquêteurs que c’était avec Zéphirin Koloko qu’il avait conversé au sujet du décès de Martinez Zogo, « le 18 janvier 2023 aux environs de 3h et 5h » comme il l’indiquait sur la radio Balafon, aurait tenu un tout autre discours. Zéphirin Koloko, dans sa mise au point, fait savoir qu’après confrontation, il s’est avéré qu’ils ont touché mot sur le sujet « le dimanche 22 janvier 2023 après la découverte du corps ».

Et Messè, d’après le dirigeant du journal l’Avenir, dos au mur, aurait affirmé que c’était sous le coup de « l’émotion », qu’il avait tenu de tels propos sur les antennes de la Radio Balafon. Ce qui selon ce que Médiatude lit sur la mise au point de Zéphirin Koloko, aurait « courroucés » les enquêteurs, qui ont voulu le garder à vue, n’eût été une négociation. Les deux hommes ont été relâchés autour de 22h après près de six heures au Sed, selon nos informations.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page