Médiatude

Dénis Nkwebo dénonce la ligne éditoriale du journal Le Jour et démissionne

Dénis Nkwebo dénonce la ligne éditoriale du journal Le Jour et démissionne

Le désormais ex patron du desk Littoral du journal Le Jour a envoyé une lettre de démission à son patron Haman Mana et évoque deux principales raisons qui l’ont poussé à claquer la porte du Journal bleu, a constaté Médiatude

C’est désormais le divorce entre ces deux grandes vedettes, après 11 ans de collaboration au sein du Quotidien Le Jour.

Dans sa lettre de démission signée ce 29 Aout et rendue publique sur la toile, Dénis Nkwebo dit être devenu incompatible à la nouvelle orientation éditoriale du journal « avec les règles d’éthique et de déontologie professionnelles auxquelles je suis astreint ».

De plus en plus perçu dans l’opinion comme un journal proche du parti de Maurice Kamto – même si son Directeur de Publication le rejette dans une interview accordée à Médiatude – le Journal d’Haman Mana selon le journaliste et éditeur François Mbala, « a (si on était en France) sensibilité gauchiste. ». Pour celui-ci, « Ce journal a toujours soutenu l’opposition camerounaise et de plus en plus le Mouvement pour la renaissance du Cameroun, MRC, depuis la présidentielle 2018 au Cameroun. Sa ligne éditoriale est hostile au régime en place. Il dénonce régulièrement les prisonniers du MRC » pense François Mbala le 19 août dans une analyse sur les lignes éditoriales de quelques journaux camerounais.

Il n y a pas que ce motif qui a poussé à bout le syndicaliste. Dénis Nkwebo s’indigne face à une accumulation de plusieurs mois de salaires impayés. Pour aller plus loin dans sa dénonciation, il a signé  une lettre ce lundi 2 septembre dont l’objet est « Injonction à payer » et menace les directeurs de publications des Quotidiens Le Messager, La Nouvelle Expression, Mutations et son ex employeur, de payer les salaires de leurs employés. Le Président du Syndicat National des Journalistes du Cameroun, SNJC, menace également d’introduire un préavis de grève si il n y a pas de réponse favorable dans les délais « avec toutes ses conséquences conformément à la loi ».

Dans sa lettre à Haman Mana, Dénis Nkwebo dit attendre un certificat de travail. « Par ailleurs je vous saurais gré de bien vouloir me remettre un certificat de travail et de de tout compte au 31 Aout 2019 ».

Articles Similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *