Médiatude

Le SNJC exige à 4 patrons de presse de payer les salaires des journalistes

Le SNJC exige à 4 patrons de presse de payer les salaires des journalistes

Dans une lettre signée le 2 septembre et dont l’objet est « Injonction à payer » le Syndicat National des Journaliste du Cameroun, SNJC, dit avoir été saisi de la situation précaire de ses membres en cette période de rentrée scolaire, a constaté Médiatude.

L’organisation que dirige Denis Nkwebo menace les directeurs de publications des Quotidiens Le Messager, La Nouvelle Expression, Le Jour et Mutations

« Nous venons par la présente vous faire injonction de payer, sous huitaine, ceci à compter du lundi 2 septembre 2019, les salaires dus et proposer un moratoire pour l’apurement des arriérés. » fait savoir Dénis Nkwebo dans son communiqué.

Le SNJC que préside Denis Nkwebo  menace d’introduire un préavis de grève si il n y a pas de réponse favorable dans les délais « avec toutes ses conséquences conformément à la loi ».

« Le SNJC, déterminé à mettre un terme à l’exploitation éhontée et humiliante des travailleurs des médias, se déploiera sans retenu pour cette revendication en commentant par la presse quotidienne fait savoir Denis Nkwebo.

Le 21 décembre 2016, cette organisation qui défend les droits des journalistes exerçant au Cameroun avait publié sur Internet des informations qui dressent l’état des arriérés de salaires dans plusieurs médias domiciliés dans le pays. De cette enquête menée par  le secrétaire national à la communication du SNJC Charles Nforgang, Le Jour, Mutations, Le Messager venaient en tete des Journaux qui ne paient pas régulièrement leurs employés

Articles Similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *