Médiatude

à la une

Interview Serge Constant Ebene : « Le comité d’organisation de Canal 2’Or n’intervient pas dans le processus de nomination »

Par Y.M.T.
Interview Serge Constant Ebene : « Le comité d’organisation de Canal 2’Or n’intervient pas dans le processus de nomination »

Le régisseur de Canal 2’Or revient sur les préparatifs de la treizième saison de cette cérémonie de récompenses des meilleurs musiciens et acteurs culturels du Cameroun. Depuis plus d’une dizaine d’années, Serge Constant Ebene s’occupe de l’image de Canal 2’Or. Dans cet entretien exclusif accordé à Médiatude, le patron de Proximity SA réagit également au débat sur le choix des nominés mais aussi sur la périodicité de cette rencontre. Entretien

Médiatude : Comment se prépare la cérémonie du 30 octobre ?

Serge Constant Ebene: J’ai failli dire que nous sommes habitués mais comme vous savez les éditions se suivent mais ne se ressemblent pas.

La préparation est une étape importante et délicate pour tout évènement de cet acabit.

Nous sommes donc assidus au travail ; nous sommes fiers de l’avancement du projet. Nous sommes sûrs que nous serons au rendez-vous comme prévu.

 Lancé en 2004, Canal2’Or fait partie des quelques rares événements qui ont survécu au temps. Y a-t-il un secret ?

Les initiateurs de canal 2’or, canal 2, ont compris très tôt que Canal 2’or est à la fois un produit et un évènement et l’approche stratégique choisie est celle de la gestion d’un produit ou d’une marque.

Canal 2’or est entourée de toute l’attention nécessaire et il respecte les étapes de croissance avec simplicité mais avec ambition. Cette approche est le premier secret.

Le deuxième secret est l’organisation ; l’équipe n’a pas changé depuis la 6ème édition ; nous avons ainsi développé une expérience organisationnelle et des réflexes qui permettent de travailler sereinement

Le 3ème secret est la place que nous accordons aux publics ; nous sommes conscients que cet évènement leur appartient et leurs appréciations sont régulièrement prises en compte.

Nous faisons notre chemin ; nous sommes heureux de la distance parcourue mais nous savons que le chemin reste long.

 Cette année encore après le dévoilement des nommés, il y a eu beaucoup de polémiques comme souvent. Celle qui a le plus attiré notre attention est le débat sur la périodicité. Beaucoup estiment qu’en deux ans il y a beaucoup d’artistes d’oubliés. Comprenez-vous ceux qui pensent que Canal2’Or devrait revenir sur un an ?

Comme je l’ai dit plus tôt, nous sommes à l’écoute de la communauté qui compose Canal 2’or ; c’est elle qui a souhaité que nous évoluions dans la périodicité. Comme vous savez tout choix comporte des avantages et des limites ; l’une des limites d’une période longue est le risque d’oubli d’une certaine production surtout pour des travaux éphémères.

La limite d’une période courte réside dans la qualité des produits mis sur le marché et dans le temps de vie que nous lui accordons en conséquence.

Nous entendons la voix de ceux qui souhaitent revenir à une période d’un an ; quel est le poids de cette voix comparée à celui de ceux qui souhaitent rester à deux ans ? c’est une évaluation à faire et la décision viendra à cette suite.

Le choix de passer à une biennale, était-il un choix marketing ou économique ?

Vous évoquez le marketing et l’économie dans la décision de la périodicité de l’évènement et vous le faites bien ; la valeur économique qui crée son attractivité est une conséquence de la démarche marketing observée. On ne peut donc pas les dissocier.

Ce qui importe pour notre produit c’est son attractivité sur le marché ; il nous semble qu’aujourd’hui l’intérêt est non seulement important mais il est grandissant ; ce qui implique pour nous une meilleure valeur sur le marché ; valeur pour toutes les parties prenantes.

Et si vous nous décriviez comment se sont fait les choix des nommés cette saison ?

Le processus de nomination est resté le même ; un panel composé des acteurs des industries de la musique et de la comédie est mis en place, il propose des artistes dans des catégories en respect de la définition desdites catégories et de la période de parution des œuvres.

En d’autres circonstances, j’ai rappelé que le comité n’intervient pas dans ce processus ; notre rôle en amont se situe dans la mise en place du panel qui a la charge de la nomination.

Après le tirage au sort de la CAN, Canal 2’or sera la deuxième cérémonie de grande envergure télévisée à se tenir au palais des Congrès. En regardant le tirage au sort de la CAN, vous êtes-vous sentis un peu sous pression ? (Sourire)

Personnellement je suis heureux de ce que nos évènements montent en puissance et plaisent de plus en plus aux publics local et international. La cérémonie de tirage était de grande facture mais les dernières éditions de canal 2’or aussi. C’est une preuve de notre expertise dans le domaine des évènements de haut niveau.

La pression dont vous parlez vient plus du public qui est de plus en plus exigeant. Nous sommes sous pression, c’est un état normal pour un assemblier en évènementiel ; il faut suivre toutes les parties prenantes et s’assurer qu’elles avancent eux aussi bien dans les préparatifs.

Jusqu’à la fin de l’évènement et malgré l’expertise, nous restons vigilants et regardants.

Comment va se dérouler la cérémonie au regard du contexte sanitaire actuel ?

Comme vous savez, la cérémonie est un programme télé où les principaux acteurs sont présents ; la présence des hautes autorités vient rehausser l’événement et lui conférer la place de choix qu’il occupe dans notre pays. Le public est important mais pas indispensable pour la qualité de l’évènement. Il ne sera presque pas présent à cette édition.

En plus nous avons reçu un accompagnement du ministère de la santé pour la gestion du trafic en respect des conditions sanitaires requises.

 Quant à la diffusion de cette cérémonie, en dehors de Canal 2, avez-vous déjà pensé à d’autres diffuseurs ?

Canal 2 est le diffuseur naturel et nous sommes heureux qu’il accepte de faire diffuser par toute autre chaîne de télévision.

De nombreux réseaux digitaux en plus des chaines de télévision seront utilisés pour la diffusion ; nous recherchons les téléspectateurs mais aussi une grande population de connectés.

Possible pour Médiatude d’avoir déjà en exclusivité les noms des présentateurs de la soirée du 30 octobre ? (Sourire)

Oui, dès que l’information est publique. (Rires)

Entretien avec YMT, Médiatude

Articles Similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *