Médiatude

à la une

Interview Ulrich Ngono Mmala : « C’est toujours fascinant d’exposer ce qui ne marche pas, pour qu’il y ait amélioration »

Par Y.M.T.
Interview Ulrich Ngono Mmala : « C’est toujours fascinant d’exposer ce qui ne marche pas, pour qu’il y ait amélioration »

Ulrich Ngono Mmala fait partie de la jeune génération qui fait bouger Equinoxe Tv. Arrivé en 2021, ce jeune journaliste né en 1995 dans l’arrondissement d’Evodoula, département de la Lékié, région du Centre, est déjà à la tête du 20h du week-end. Nous l’avons rencontré et revient sur ses débuts dans la chaine de Douala et même sur ses ambitions. Interview.

Médiatude : Ulrich au 20h d’Equinoxe. C’est un rêve que vous réalisez ?

Ulrich Ngono M. : Il faut dire que le rêve de présenter le journal de 20h est survenu à un moment précis de ma vie, lorsque j’étais en formation à l’Institut universitaire SIANTOU où j’ai obtenu ma licence. J’ai commencé à développer des aptitudes pour la présentation des journaux télévisés. Un travail qui m’a permis d’établir un pont entre ce rêve et la réalité.

Le public vous découvre depuis quelques semaines à la tête du 20h du week-end. Et si vous nous parliez de votre parcours avant Équinoxe

Bien avant la rédaction d’Equinoxe télévision, j’ai été stagiaire à Vox Africa direction de Yaoundé. Une ville dans laquelle j’ai également fait du bénévolat dans plusieurs presses privées, Direct Info de Samuel Bondjock, le REPORTER HEBDO de Raymond Barre MEKAMBA, et le journal en ligne le Quatrième pouvoir d’Eric Vareni.

Comment arrivez-vous à Équinoxe Tv ?

J’intègre Équinoxe télévision en juillet 2021 après un recrutement lancé par le top management.

Vous êtes jeune et peut être le plus jeune actuellement au Cameroun dans ce rôle dans une chaîne à grande audience. Comment le choix s’est fait sur vous ?

Si je vous disais qu’un matin j’arrive à la rédaction et subitement le rédacteur en chef Cédrick Noufelé me dit : « Monsieur NGONO, à partir de demain vous présentez les journaux de la matinée et ceux du 20h le weekend », vous ne me croirez certainement pas. Voilà comment le choix s’est fait sur moi. Et j’en ai aucune idée de ce qui a inspiré le top management.

Quelles sont les réactions autour de vous depuis que vous passez à l’écran ? ( sourire )

De manière superficielle les gens apprécient et m’encouragent (clin d’œil à mon papa, mon premier téléspectateur) parents, ma fiancée, mes amis, mes collègues également.

La ligne éditoriale, la formation… à Équinoxe Tv, comment les trouvez-vous ?

Pour la ligne éditoriale, si elle n’avait pas existé je pense que je l’aurais créé. C’est toujours fascinant d’exposer ce qui ne marche pas pour qu’il y ait une amélioration. Le Cameroun n’est pas parfait. Donc il faut toujours travailler dans le sens de l’amélioration.

On vous a souvent vu comme reporter.  Où vous sentez-vous plus à l’aise ? Présentateur ou Reporter ?

J’avoue que l’énergie dépensée est la même dans les deux services que ce soit dans la présentation que dans la collecte et traitement de l’information je me sens alaise dans les deux services.

Des journalistes qui vous ont souvent inspiré ?

Oh ils sont nombreux ces grands du métier qui ne cessent de m’inspirer au quotidien. Patrick FANDIO, Tony Michel MENGA, Samael POM, Marlyse Burgot, Nicolas Bertrand pour ce qui est des reportages

 Philome Robert, Patrice Férus, Cédric Noufelé, Julien Arnaud, Giles Bouleau, Audrey Crespo Mara, Dominique Tchimbakala. Pour la présentation du journal. J’en oublie certainement.

Vos projets ?

J’ai pour ambition de donner une autre couleur du journalisme au Cameroun, impulser une autre dynamique. Au delà de l’éthique et la déontologie, le journalisme c’est aussi de l’art.

Entretien avec Y.M.T. et G.O., Médiatude

Articles Similaires

1 Comment

  • Fokou Kodjo , 22 août 2022 @ 20 h 48 min

    Bienvenue Ulrich. J’adorais t’es reportages déjà et je suis ému de rencontrer ce visage comme Équinoxe les aime. Équinoxe c’est une religion pour nous et nous sommes les fidèles. Nous te savons capable. Tu as l’occasion d’illuminer le Cameroon de ta jeunesse, de le changer d’inspirer. Le monde s’offre à toi. Bon vent

Comments are closed.