Médiatude

Les députés plaident pour l’amélioration de l’aide à la presse privée

Par L.A.O.
Les députés plaident pour l’amélioration de l’aide à la presse privée

C’était au cours d’une séance d’informations et d’échanges, menée conjointement avec le ministre de la Communication, le 22 novembre 2022, à Yaoundé.

Par l’entremise de l’honorable Douvaouissa Aissa Hamadi, présidente de la Commission des Affaires culturelles, sociales et familiales de l’Assemblée nationale, les députés veulent que la subvention de l’État destinée à la presse privée soit revue à la hausse.

En effet, dans son mot de bienvenue adressé à René Emmanuel Sadi le ministre de la Communication (Mincom), le Député Undp Douvaouissa Aissa, a relevé « certains faits majeurs » qui d’après elle, participent aussi aux dérives de la presse au Cameroun. Ces difficultés dont « l’irrégularité dans le paiement des salaires, le difficile accès aux sources d’informations, l’absence d’un statut particulier du journaliste, l’absence d’un ordre national de journaliste, l’affiliation ineffective des journalistes à la sécurité sociale, les multiples arrestations des journalistes depuis l’introduction de la pénalisation du délit de presse… », sont d’après elle, les éléments qui empêchent les journalistes de mener à bien leur mission.

Pour mettre un terme aux inquiétudes de la presse privée, la Commission des Affaires culturelles, sociales et familiales de l’Assemblée nationale a proposé au Mincom, « un recadrage institutionnel à l’effet de doter ce métier de tous les instruments et garants nécessaires à son développement et à sa pratique ».

À noter que la séance d’informations et d’échanges sur les conditions de travail des journalistes au Cameroun, menée avec le ministre de la Communication, a été convoquée dans le souci d’améliorer les conditions de travail des journalistes au Cameroun. Elle était d’après la présidente de la Commission des Affaires culturelles, sociales et familiales de l’Assemblée nationale, « l’occasion idoine pour le gouvernement et le parlement, de faire un état des lieux de la question et d’élaborer ensemble des perspectives de restructuration de ce secteur d’activité ».

Articles Similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *