Médiatude

Aimé Bonny à Bruno Bidjang : « cet étudiant… réduit la résilience intellectuelle à son cercle d’amis, tant qu’ils ne critiquent pas Vision 4 »

Par L.A.O.
Aimé Bonny à Bruno Bidjang : « cet étudiant… réduit la résilience intellectuelle à son cercle d’amis, tant qu’ils ne critiquent pas Vision 4 »

Dans une tribune sur sa page Facebook ce 11 octobre 2022, le cardiologue a réagi aux explications de Bruno Bidjang sur la présence des « mêmes panelistes » dans les débats dominicaux.

Dans sa sortie sur Facebook, en réponse à « Mintoumba », Le présentateur de CLUB D’ÉLITES a expliqué entre autres que la redondance des débatteurs était due au fait que certaines personnalités déclinent ses invitations de peur « des représailles ».

Des explications qui ne passent pas pour Aimé Bonny, professeur de cardiologie à l’université de Douala. Pour lui, la redondance des débatteurs à la télévision, surtout de Vision 4, est liée au fait que « c’est étudiant en journalisme (Bruno Bidjang, ndlr) excellent présentateur d’une émission dominicale (CLUB D’ÉLITES, ndlr) de bon niveau, réduit la résilience intellectuelle camerounaise à son cercle d’amis ».

Des amis, « que son média (Vision 4, ndlr) invite régulièrement, tant qu’ils ne critiquent pas la ligne éditoriale de cette TV qui a bénéficié de la fameuse ligne 94 (l’argent de tous les camerounais) », soutient-il.

Par ailleurs, le président de l’Association africaine du Rythme cardiaque (Afhra) pense que Bruno Bidjang, considère des intellectuels comme « Fridolin Nké, Valère Bessala Louison Essomba et lui, comme « des insignifiants ».

« Cette mauvaise foi est consubstantielle au manque d’objectivité journalistique que refuse de se défaire ce média», a dénoncé Aimé Bonny.

Et d’assurer que « néanmoins, les « oubliés » continueront à faire leur devoir citoyen d’éveil des consciences partout où le besoin se fera pressent », car « le Cameroun est très malade. Un grand malade devrait inquiéter toute personne amoureuse de son bien-être ».

Articles Similaires