ActualitésInternational

France : « Touche Pas à Mon Poste » cause un dommage de 3, 5 millions d’euros à la chaîne C8

À cause de son édition du 10 novembre 2022, dans lequel a jailli une dispute entre son présentateur Cyril Hanouna et un député de la gauche radicale, l’émission « Touche Pas à Mon Poste », a causé un énorme préjudice à la chaîne C8. La télévision française du groupe Canal+ a écopé de l’Autorité de Régulation de la Communication audio-visuelle (Arcom), une sanction de 3,5 millions d’euros, soit plus de 2 milliards Fcfa. Le verdict a été publié le 9 février dernier.

L’Arcom donne gain de cause à Louis Boyard, le député de la France Insoumise, qui avait été pris à partie par Cyril Hanouna, le présentateur de l’émission polémique « Touche Pas à Mon Poste », au cours de l’édition du 10 novembre 2022. L’élu de la troisième circonscription du Val-de-Marne, en Île-de-France, répondant à une question sous le thème « Faut-il accueillir le bateau de 234 migrants en France ? », avait alors délicatement tenu pour responsable Vincent Bolloré des migrations clandestines des africains et de la pauvreté de leur continent. Ce qui n’a pas laissé de marbre Cyril Hanouna, qui ayant tout d’abord fait savoir à Louis Boyard qu’il s’était écarté du sujet, a profité pour défendre son « boss ». S’en est alors suivi une dispute entre Cyril Hanouna et son ancien chroniqueur, celui-ci convaincu que son vis-à-vis tentait de le dissuader de parler des « dérives » de Bolloré en Afrique, notamment « au Cameroun ».

« Je m’en bats les c**illes que tu sois député »

Dans leur cacophonie, Cyril Hanouna, qui a déclaré que « je m’en bats les c**illes que tu sois député », a traité Louis Boyard d’« abr*ti », estimé qu’il était « un ingrat » et déduit qu’il était venu faire « un coup d’éclat » sur son plateau, et ce avec le soutien du public et d’une majorité de panélistes. Se sentant muselé, le député a décidé de quitter le plateau de l’émission, pisté par Cyril Hanouna, qui l’a une fois de plus traité d’« abr*ti ». Louis Boyard, plus tard, a annoncé sur ses réseaux sociaux qu’il allait se saisir de l’Arcom. Chose qui lui a donc été bénéfique.

« Louis Boyard a été empêché d’exprimer un point de vue critique »

L’Arcom lui a donné raison en sanctionnant la chaîne qui diffuse « Touche pas à mon poste » de 3,5 millions d’euros. Elle a en effet estimé que les propos de Cyril Hanouna « ont porté atteinte aux droits de l’invité, au respect de son honneur et de sa réputation », et considéré que la séquence de la dispute « traduisait une méconnaissance par l’éditeur de son obligation de maîtrise de son antenne », lit Médiatude dans le communiqué.

Par ailleurs, l’Arcom a adopté une seconde décision : celle de mettre en demeure la chaîne C8 « de se conformer à l’avenir aux stipulations de l’article 2-3-8 de sa convention relatives à l’honnêteté et à l’indépendance de l’information et des programmes qui y concourent. »

Pour elle, Louis Boyard avait été « explicitement empêcher d’exprimer en plateau un point de vue critique à l’égard d’un actionnaire du Groupe Canal+ [Vincent Bolloré, ndlr], auquel appartient le service de télévision C8 et que, par la suite, l’émission n’avait pas été réalisée dans des conditions qui garantissent l’indépendance de l’information », lit-on.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page