Médiatude

à la une

« Je regrette d’être allée à Dubai », affirme Laure Moa Minga dans Club d’Élites

Par G.M.
« Je regrette d’être allée à Dubai », affirme Laure Moa Minga dans Club d’Élites

L’affaire des influenceuses africaines à Dubaï était la seule thématique en débat ce dimanche 8 mai 2022 sur l’émission hebdomadaire Club d’Élites. Laure Moan Minga, web-comédienne, ayant récemment séjourné aux Emirates arabes et invitée sur le plateau en a profité pour faire le point.

Interrogée d’entrée de jeu sur son séjour à Dubaï, l’actrice a tenu à balayer les supputations qui pèsent sur elle, arguant que l’actualité du moment concernant les influenceuses ne « la concerne pas », tout en exprimant ses regrets de s’y être rendue. « D’abord je vais commencer par dire que je ne suis pas influenceuse… Je commence déjà à regretter pourquoi je suis parti là-bas (Dubaï Ndlr) ».

« Je ne suis pas influenceuse, je suis une comédienne. Donc si je pars à Dubai, ce n’est pas pour aller vivre la vie des influenceuses. Si je m’y étais rendue pour vivre cette vie, si j’ai déjà une vie paisible. Si j’ai une grosse voiture, si j’ai déjà construit… » a-t-elle rajouté.

À la question de Bruno Bidjang, de savoir, pourquoi Laure a choisi la destination Dubai plutôt qu’une autre, cette dernière s’explique : « Je vais te dire parce que j’ai l’impression que c’est ce que vous voulez entendre. Je suis parti à Dubai pour aller travailler. Il y une entreprise qui fait dans l’exportation des conteneurs pour faire sa pub. C’était ça mon objectif. Je ne connais pas le reste, parce que ça ne me concerne pas, ce n’est pas ça ma vie. J’ai mes objectifs à atteindre dans ma vie. Et ce n’est pas dans le mauvais sens.

Justifiant les photos publiées dans les réseaux sociaux pendant son séjour à Dubai, la comédienne estime qu’en terre inconnue, il est tout à fait légitime d’immortaliser les souvenirs : « Je ne peux pas arriver quelque part, j’ai un iPhone Pro max 12 je ne me fais pas de photos. Ce n’est pas normal ! Je n’ai jamais mis les pieds à Dubaï, et quand j’arrive dans un endroit pareil, il faut que je me fasse plaisir… »

Sur le même plateau, Laure Moa Minga a rassuré de ce qu’elle n’a jamais reçu des propositions contre nature, en lien avec l’actualité du moment. « Je n’avais pas de contact. Les seules personnes avec qui je causais, c’était celles qui m’ont fait voyager », a t-elle rassuré.

Articles Similaires