Médiatude

Anthony Pla : « Si j’étais Noir, je me demande si on m’aurait attaqué (…) Mais les faits sont là »

Anthony Pla : « Si j’étais Noir, je me demande si on m’aurait attaqué (…) Mais les faits sont là »

Invité sur les ondes d’ABK Radio (89.9 FM) le vendredi 05 février, le journaliste français a tenu à revenir sur la polémique soulevée par ses différentes sorties sur les réseaux sociaux et notamment, sa querelle avec Martin Camus Mimb, mais aussi à faire un bilan du CHAN et une mise en perspective de l’avenir du football africain.

Anthony Pla, c’est très certainement des noms qui marquera de tâche d’huile le CHAN 2020 organisé par le Cameroun. S’il n’est pas un acteur directement impliqué dans la compétition, le journaliste français aura par ses interventions et ses chroniques sur la compétition attiré l’attention du public africain et camerounais, surtout camerounais. La première sortie du journaliste était au niveau de la qualité des synthés de la CRTV et sur les erreurs au niveau des qualifications des joueurs et entraîneurs des différentes équipes tels que présentés à l’écran. Mais c’est sa seconde sortie au sujet « du deuil du football africain » et des fameux tests Covid de l’équipe de la RDC qui aura fait le gros de la polémique. Le journaliste avait alors critiqué le jeu de la sélection camerounaise et des autorités du pays, demandant la suspension du Cameroun par la CAF pour « le traitement infligé à la RDC ». Une sortie qui avait alors entraîné une rixe par publications interposée avec Martin Camus Mimb, journaliste local.

Invité ce 05 février 2021 de la matinale d’ABK Radio, le journaliste est revenu sur son conflit avec Martin Camus Mimb. « La hache de guerre n’était pas ouverte pour qu’on parle de clash. J’ai fait une publication on m’a attaqué, on a attaqué mes amis journalistes d’Afrique et j’ai voulu répondre par rapport à eux, parce qu’ils le méritent avec le travail qu’ils font pour le niveau de développement du football local. C’est ça qui m’a énervé. Apparemment il a répondu, mais je n’ai pas lu sa réponse, ça ne m’intéresse pas. Moi je suis déjà passé à autre chose ».

Ce qui pose problème c’est que je sois Blanc

Anthony Pla

Le commentateur sportif pense avoir été victime de propos racistes. «Ce qui pose problème n’est pas la phrase que j’ai dite, à savoir que je fais le deuil de l’image du football africain. Ce qui pose problème c’est que je sois Blanc. On m’attaque sur beaucoup de choses à ce sujet. Si j’étais Noir, je me demande si on m’aurait attaqué. »

 Aussi, il a critiqué l’attitude de certains médias locaux qui « en ont profité pour faire du buzz » au lieu « de poser le débat sur l’image qui est renvoyé par le football africain et qu’on évite de véhiculer « ces préjugés raciaux » qui aujourd’hui ne doivent plus exister. Sur le niveau global de la compétition, le journaliste s’est voulu précis. « Le CHAN est un test pour le Cameroun qui s’apprête à organiser la CAN beaucoup plus médiatisée. Et ça permet aussi de rectifier quelques petits soucis rencontrés lors de l’organisation du CHAN », avant d’ajouter « Pour certains investisseurs, La qualité du jeu est une chose, mais d’autres veulent un produit qu’ils puissent vendre, à savoir les stades pleins, et que tout puisse se dérouler dans les bonnes conditions ». Voilà donc qui est dit.

Articles Similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *