International

En Guinée Conakry, un journaliste condamné pour avoir appelé à manifester contre une censure des autorités

Sékou Jamal Pendessa, journaliste guinéen, a été condamné à six mois de prison, le vendredi 23 février 2024, par le Tribunal de Dixinn. Il était poursuivi pour avoir appelé à manifester contre la censure de certains médias et d’internet, décidée par les autorités guinéennes.

Le journaliste Sékou Jamal Pendessa a écopé vendredi du Tribunal de Dixin, à Conakry, de six mois de prison dont trois fermes et d’une amende de 500 000 franc guinéens soit près de 40 000 FCFA.

Également secrétaire général d’un Syndicat de presse (SPPG) en Guinée, il était poursuivi pour avoir appelé à manifester contre la censure de certains médias et d’internet, par les autorités.

Cet homme de médias a été mis en détention le 19 janvier 2024, par les gendarmes, à sa sortie d’un tribunal où il s’y était rendu pour apporter du réconfort à des confrères saisis la veille puis relâchés bien après, pour motif : « participation à une manifestation non autorisée ».

Selon Jeune Afrique, le SPPG, son syndicat manifestait « pour libérer les médias et réseaux sociaux » avec « le soutien de la société civile », alors que toute manifestation est proscrite en Guinée depuis 2022.

Bouton retour en haut de la page