Actualités

La nouvelle ligne éditoriale de Telesud

André Agid, le nouveau propriétaire, a dévoilé ses ambitions pour l’ex télévision de Jean Pierre Amougou Belinga chez nos confrères de Jeune Afrique. 

André Agid, qui vient de racheter Telesud, chaine qui appartenait au milliardaire camerounais Jean Pierre Amougou Belinga, projette de la rendre incontournable sur le continent africain. Et l’ex journaliste de TF1, conscient des défis, croit savoir comment. « Nous avons un avantage, au cours des vingt dernières années, les coûts de production ont considérablement baissé. L’une des clés sera d’avoir de la mesure dans les dépenses et de privilégier la coproduction de programmes », fait-il savoir. 

De plus, le français qui détient également Gaya, une agence de communication, prévoit, à moyen terme, de séduire une « large palette d’annonceurs ». Une levée de fonds est également prévue pour le deuxième trimestre de cette année. André Agid envisage aussi de remanier l’offre éditoriale de la chaîne. 

Plusieurs émissions devraient être produites sur le continent africain, par le biais de partenariats avec des médias locaux tels qu’Espace Tv, une chaine guinéenne suspendue de tous les bouquets télévisuels présents dans le pays. On pourra également regarder sur Telesud des débats politiques, agrémentés d’émissions sur la musique, la santé ou l’économie, « avec pour fil conducteur de se faire l’écho d’une Afrique qui bouge et de sa diaspora ». « Nous voulons nous développer avec tous ceux qui contribuent à ce que l’Afrique se transforme », ajoute André Agid. 

Toutefois, la télévision panafricaine prévoit de rester une chaine d’information généraliste, mais sa « nouvelle version » sera totalement détachée des présidences africaines comme cela était le cas auparavant. 

En rappel, André Agid qui est aujourd’hui le nouveau patron de Telesud, la également dirigée début 2020, jusqu’à son divorce avec Jean Pierre Amougou Belinga en 2022. Le Français a obtenu les principaux actifs de la chaine, l’utilisation de la marque, les noms de domaine et le signal à 22 000 euros, soit près de 15 millions FCFA. C’était lors d’une vente aux enchères, organisée par le Tribunal de commerce de Paris, le 24 janvier 2024. À cause de ses ennuis judiciaires, Jean Pierre Amougou Belinga, actuellement en prison dans le cadre de l’Affaire Martinez Zogo, a été contraint de se séparer de la chaine fin 2023, et celle-ci a été placée en liquidation judiciaire.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page