Médiatude

Romain Molina répond à la Fécafoot : « Vous êtes plus rapides pour mentir… »

Par L.A.O.
Romain Molina répond à la Fécafoot : « Vous êtes plus rapides pour mentir… »

Quelques instants après que la Fécafoot a annoncé une plainte contre lui, « pour tentative d’extorsion de fonds », le journaliste Romain Molina a répondu à celle-ci via un tweet, ce vendredi 9 décembre 2022. Il a tenté de démontrer à travers des messages whatsapp, qu’il n’avait pas contacté Samuel Eto’o pour des pots de vin lié à son article du des présumés « rackets » au sein de la Fécafoot.

Romain Molina n’a visiblement rien à se reprocher. Dans le communiqué publié par la Fécafoot, celle-ci partant de présumés messages où elle fait savoir que le journaliste d’investigations aurait tenté de lui « extorquer des fonds » pour la non publication d’un article pouvant « porter préjudice à la Fécafoot et à son président », a annoncé une plainte contre ce dernier.

Et Romain Molina sur Twitter, a dévoilé les derniers messages qu’il affirme avoir envoyé à Samuel Eto’o. D’après lui, « ses seules conversations » avec le patron du football camerounais datent « de mars 2022 », et concernent « un coach pédophile à Bafoussam », lit Médiatude dans la sortie du journaliste qui signale qu’ils « n’ont jamais parlé d’autre chose ».

« Vous êtes plus rapides pour mentir que pour protéger les enfants en tout cas », a écrit Romain Molina.

Pour rappel, la Fécafoot a annoncé plus tôt qu’elle va déposer une plainte auprès de la justice française contre le journaliste indépendant français Romain Molina pour « tentative d’extorsion de fonds ». La fecafoot a fait savoir dans son communiqué qu’avant de publier son article dans lequel il rapporte que des joueurs ont dû payé pour participer à la Coupe du monde, Romain Molina a approché son président pour des négociations. Il aurait d’après la fédération demandé la somme de « 25000 euros » pour non seulement abandonner l’idée de publier l’article et de livrer les noms de ses commanditaires qui eux, lui auraient déjà offert « la somme de 7000 euros d’avance » sur « les 13000 euros », qu’on lui aurait promis.

Romain Molina, face à la plainte qu’il pourrait être déposée contre lui, à déclaré sur twitter que son « avocat va se faire un plaisir » de le représenter.Par ailleurs, l’activiste camerounais Boris Bertolt a annoncé un entretien avec le mis en cause, sur ses plateformes à partir de 22h30. Affaire à suivre.

Articles Similaires

error: Content is protected !!